vendredi 28 juillet 2017

Houmous à la figue

Encore une énièreme variante du célèbre houmous (il faut bien réinventer ses classiques de temps en temps). Bon, je l'avoue, cette idée n'est pas complètement de moi. En faisant des courses en Allemagne pour rapporter à ma soeur l'Aufstrich à la betterave qu'elle aime tant, j'ai vu que Alnatura avait sorti une nouveauté dans ce rayon : un houmous aux figues et aux dattes. J'ai hésité à l'acheter, mais ma valise n'étant (malheureusement) pas extensible à l'infini (surtout quand tu dois aussi rapporter des livres pour ladite soeur), j'ai finalement renoncé en me promettant d'essayer une version maison dès que possible. Ayant peur que le combo figues + dattes soit un peu sucré pour mes papilles (et aussi parce que je n'en avais pas chez moi et que je ne voulais pas en acheter, soyons honnête), j'ai finalement mis que des figues.
Le petit goût sucré des figues se marie très bien avec la légère âcreté du sésame et la douceur des pois-chiche.
Cuillère et saladier Houmous à la figue
Pour 1 pot :
  • env. 100 g de pois chiche cuits (40 g secs)
  • 1 belle c. à s. de tahin (ici complet)
  • jus d'1/2 citron
  • 5-6 figues
  • sel
Si vous utilisez des pois chiche crus, les mettre à tremper la veille, les égoutter, les rincer puis les mettre dans une casserole, les couvrir largement d'eau et les faire cuire 50 min à 1h (voir plus), jusqu'à ce que les pois chiche soient bien tendres.
Mettre les figues à tremper dans un peu d'eau chaude pour les ramollir pendant une trentaine de minutes.
Mixer ensemble les pois chiche, le tahin, le jus de citron, une pincée de sel et les figues coupées en petits morceaux avec un peu d'eau de trempage des figues pour obtenir une pâte lisse. Rectifier l'assaisonnement et la texture en ajoutant un peu de jus de citron et/ou d'eau de trempage des figues.
Vous pouvez ajouter quelques morceaux de figues sèches en plus pour un contraste de texture.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 24 juillet 2017

Légumes d'été aigres-doux aux raisins

C'est une recette que j'aime bien faire lorsqu'il commence les températures (re)commencent à monter et que les envies de repas frais se font sentir. Bien qu'elle nécessite d'allumer le four, comme elle se prépare à l'avance, on peut profiter des heures encore fraîches du matin pour la préparer et laisser ensuite mariner tranquillement au frais. Comme ça le soir, y a plus qu'à ce mettre les pieds sous la table, ce qui est toujours appréciable lorsque l'on rentre tout dégoulinant chez soi.
L'avantage aussi, c'est que ce mode de préparation est finalement adaptable à pas mal de légumes de saison. J'utilise le plus souvent des courgettes avec comme ici du fenouil, mais on peut aussi y mêler des aubergines, des poivrons (si on aime ça), des oignons ou des échalotes (éventuellement en version crue si vous les tolérez). De même au niveau des épices : j'utilise habituellement du thym, mais herbes de Provence, marjolaine ou romarin marchent très bien aussi. Et pourquoi pas du cumin (entier ou moulu) ou même du curry ? Dans ce cas, l'ajout de quelques olives vous donne un plat plein de saveurs.... Bref, laissez parler votre imagination (et votre réfrigérateur....).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pesto de fanes de carottes (vegan)

Je suis en ce moment en vacances à la montagne et parmis les (nombreux) avantages, il y a celui d'avoir à disposition de superbes légumes tout juste ceuillis du jour. Quand on achète une belle botte de carotte avec des fanes toutes vertes et toutes fringuantes, on se dit que ce serait vraiment du gâchis de les faire partir à la poubelle. D'où l'idée du pesto de fanes. Avec des graines de tournesol cela en fait une recette fond de placard et pas chère, tout à fait dans l'esprit du zéro déchet. Testée sur des tartines ou avec des pommes de terres sautées, elle a fait à chaque fois l'unanimité et à chaque nouveau convive, nous n'avons pas manqué de jouer au jeu "Devine ce qu'il y a dedans...". De quoi animer les tablées de l'été!

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 13 juillet 2017

A Berlin (partie II)

La suite du récit de mon escapade à Berlin. Pour la première partie, c'est ici.
Cour berlinoise

Vendredi 

Le temps est toujours maussade, mais la pluie a perdu de la vigueur dans la nuit. Elle a même daigné s'arrêter vers les trois heures du matin, et fait maintenant place à de petites bruines intermittentes.
Pour déjeuner, nous décidons de tester une autre enseigne emblématique de la scène végane berlinoise : Soy, un restaurant de cuisine vietnamienne entièrement végétale. Situé au coin de la Rosa Luxemburg Platz, l'endroit est bondé lorsque nous arrivons mais heureusement, nous n'avons pas à attendre trop longtemps avant qu'une table se libère. Difficile de faire un choix dans la carte riche où tout semble attirant... J'opte finalement pour une crêpe vietanamienne garnie de seitan, tofu et petits légumes, tandis que Marie se décide pour des légumes sautés et une brioche vapeur aux légumes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 9 juillet 2017

A Berlin (partie I)

La semaine dernière, avec Marie, nous nous sommes offert une petite escapade à Berlin entre amies. L'idée était de de visiter nos amis expatriés, de tester les glaciers véganes, de bronzer au bord du Wannsee, de trainer dans les rues et de s'imprégner de l'atmosphère si particulière de la ville. Nos objectifs ont été un peu compromis par le temps qui s'est avéré plutôt hostile ces jours-là. On a quand même eu droit à la tempête de pluie, aux rues inondées et aux transports bloqués.  Autant vous dire que l'ambiance était plus ciré et bottes de pluie (que nous n'avions pas) que bronzette en terrasse! Mais du coup, on a aussi pu découvrir la ville sous un autre jour, presque surréaliste. Comme me le faisait remarquer mon amie A., berlinoise pur souche, ce n'est pas tout les jours que l'on voit l'ancien aéroport de Tempelhof entièrement vide. Nous avons malgrés tout réussi à réaliser une partie de notre programme et à profiter de ces quelques jours...
Heckmann Höffe

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 2 juillet 2017

Cookies au chocolat et aux olives

Je ne sais plus où j'ai trouvé cette idée de cookies au chocolat et aux olives. Il me semble que c'était dans une interview d'un grand chef mais comme je me souviens plus lequel ni où je l'ai lu, ça ne nous avance pas beaucoup... Ceci dit, j'ai tout de suit aimé l'idée et je l'ai gardé dans un coin de ma tête pour la tester (vous commencez à connaitre mes penchants pour les associations bizarres).
J'ai apporté ces cookies lors d'un pique-nique partage, et j'ai reçu plein de compliments (ou alors mes amis sont très très polis). Pourtant j'y suis allée un peu en tremblant, me demandant si cela allait vraiment plaire... J'avoue que moi aussi j'été prise d'un doute avant de croquer dans la première bouchée. Au final pourtant, l'association n'est pas des plus habituelles ( je dirais même franchement inhabituelle), mais elle fonctionne vraiment bien. Je vous conseille vivement de dépasser l'appréhension première et de tester!
N'ayant pas vraiment de recette de cookies "de base" que je customise, comme pour les muffins ou les cakes, je me suis inspirée pour la pâte de la recette de Marie Chioca. J'aimais le coté pratique de tout mettre dans le mixer et hop c'est plié, mais comme mon mixer n'était pas assez grand, cela a n'a pas vraiment marché et j'ai du finir la pâte à la main.... Si vous voulez tenter sa méthode, n'hésitez pas à procéder en deux fois (ou à vous assurer que votre mixer est assez grand). 

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 27 juin 2017

Tartelettes simplissimes aux abricots et à la vanille

Les choses les plus simples sont parfois les meilleures... C'est pourquoi je vous livre ici la recette de ces petites tartelettes toutes basiques, 100 % pur fruit, sans ajout de crème ou autre garniture. A vrai dire, c'est tellement simple que j'ai un peu hésité à publier cette recette. Après tout, on se contente de poser des abricots sur une pâte à tarte, pas de quoi casser trois pattes à un canard. Mais bon, je me dis que de temps en temps, c'est bien aussi de vous donner des petites recettes toutes simples faciles à caser dans votre emploi du temps surchargé, pour vous régaler sans y passer des heures. Il faut dire que cela ne se voit peut-être pas, mais en matière de cuisine je suis un peu adepte du "moins j'en fait, mieux je me porte". Tout ce qui ne me semble pas strictement indispensable, je zappe : j'épluche pas les légumes (bah non, ils sont bio, ça sert à rien), je ne graisse pas les moules (y a de la graisse dans la pâte, donc le plus souvent ça n'accroche pas), ... Feignante moi? pas du tout :)
 

Rendez-vous sur Hellocoton !