vendredi 20 septembre 2019

Caponata à ma façon

Cuillère et saladier : Caponata
Cette version de la caponata ferait sûrement sauter au plafond les Siciliens, car il s'agit d'une version vraiment toute personnelle de ce classique (encore trop méconnue) de la cuisine sicilienne. Déjà, j'ai simplifié la recette en faisant zappant le dégorgeage des aubergines et en faisant tout cuire dans la même sauteuse (et non en deux temps, en faisant frire d'abord les aubergines d'un côté). On ne se refait pas : flemmarde un jour, flemmarde toujours... Ensuite, j'ai remplacé le céleri, que je n'aime pas, par du fenouil ... et puis j'ai supprimé les oignons, que mon petit ventre sensible ne supporte pas, j'ai utilisé des olives noires à la place des vertes... Bref, je n'en ai fait qu'à ma tête. Heureusement que j'ai gardé les câpres et le vinaigre, parce qu'un peu plus et on ne la reconnaissait plus, ma caponata !
Cuillère et saladier : Caponata
Comme tout ces plats un peu mijotés, la caponata est encore meilleure le lendemain, lorsque les saveurs ont bien eu le temps de se mêler. Lorsque je me lance, j'en fait d'ailleurs pour ma part souvent une assez grosse quantité, car ce plat se conserve relativement bien. Avec la fin des tomates et des aubergines qui approche (et oui, contrairement à ce que l'on pourrait croire aux vues des températures actuelles, l'été n'est pas éternel !), j'en prépare quelques pots que je stérilise pour les ressortir lors de soirées de flemme. La caponata est en effet délicieuse dégustée froide, en bruschetta improvisées avec des tranches de pain au levain grillé, ou comme sauce pour les pâtes.
Cuillère et saladier : Caponata
Pour 4 personnes :
  • 1 petit bulbe de fenouil (ou 1/2 moyen)
  • 2 petites aubergines
  • env. 600 g de tomates
  • 10-15 olives noires
  • 10 cl de vinaigre de vin rouge
  • 2-3 c. à s. de câpres au vinaigre
  • 1 poignée de pignons torréfiés (facultatif)
Cuillère et saladier : Caponata
Emincer finement le fenouil et le couper en petits morceaux.
Couper l'aubergine en petits cubes.
Faire chauffer de l'huile d'olive dans une sauteuse ou une grande casserole. Y faire revenir le fenouil. Au bout de quelques minutes, ajouter les aubergines et les faire revenir jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées.
Couper les tomates en petits cubes (si désiré, le peler au préalable) et les ajouter à la casserole. Bien mélanger, ajouter 5 cl de vinaigre, les olives, et les câpres. Saler légèrement. Laisser mijoter à couvert au moins 40 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient bien fondants et la caponata ait du corps.
En fin de cuisson, incorporer le vinaigre restant, rectifier l'assaisonnement.
Servir tiède ou froid, sur des toasts, en accompagnement de pâtes ou de riz, parsemé si on le souhaite de pignons torréfiés.
Cuillère et saladier : Caponata
Variante : Pour un effet sucré-salé des plus délicieux (si tant est qu'on aime le sucré-salé), on peut ajouter à la caponata une belle poignée de raisins secs. Les mettre dans ce cas en même temps que les olives et les câpres, pour qu'ils gonflent et s'imprègnent des différentes saveurs.
Cuillère et saladier : Caponata

2 commentaires:

  1. Tant que c'est bon, on ne peut qu'aimer cette version revisitée !

    RépondreSupprimer
  2. oui, c'est excellent dans des pâtes!
    la ratatouille n'a qu'à bien se tenir, d'abord!

    le fenouil semble atypique ici en effet, mais je suis sûre qu'il apporte une touche très agréable.
    c'est une belle substitution! ;

    RépondreSupprimer

Un avis, un retour fait toujours plaisir.
Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse. Dans tous les cas, j'essaie de répondre au plus vite à tous vos messages, alors n'hésitez pas à repasser...

Encore merci et à bientôt j'espère