jeudi 30 janvier 2020

Beurre de courge (pumpkin butter)

Cuillère et saladier : Beurre de courge (pumpkin butter)
Après le temps des bûches fin décembre, celui des galettes fin janvier, voici venu le temps des crêpes et des beignets... Si je ne suis pas vraiment fan des seconds, j'aime beaucoup les premières, même si je me rends compte que je n'en fait finalement (trop) peu souvent. En attendant l'article de février qui vous donnera des pistes pour réaliser THE crêpe-party (ce sens du teasing...), je ne pouvais tout de même pas vous laisser en plan pour cette Chandeleur, j'ai choisi de vous proposer une recette de pumpkin butter, parfait pour étaler sur les crêpes que vous ne manquerez pas de réaliser ce jour-là. Le pumpkin butter (ou beurre de courge pour parler français) est une spécialité des Etats-unis, préparée notamment (comme nombre de recette à base de pumpkin) à l'occasion de Thanksgiving. Certes, Thanksgiving est passé depuis longtemps, mais les courges sont toujours de saison, alors autant en profiter (pourquoi remettre à plus tard les gourmandises que l'on peut faire dès maintenant ?). Le principe du beurre de courge, qui tient plus de la confiture que du véritable beurre, est assez simple : on mixe de la courge cuite  avec des épices, du jus de pomme (ou du cidre pour une version plus frenchy), de l'orange, pas mal de sucre dans la recette traditionnelle... puis on fait réduire le tout jusqu'à obtenir une texture de crème. On peut s'arrêter là (c'est déjà très très bon...) mais dans la recette traditionnelle, on fait ensuite encore réduire la préparation à la casserole : c'est ainsi qu'on obtient une texture bien épaisse et onctueuse, et que l'on développe encore plus les notes caramélisées.  Au fur et à mesure de la cuisson, la préparation devient de plus en plus épaisse et prend une couleur plus sombre, et l'on a une concentration des saveurs épicées. 
Cuillère et saladier : Beurre de courge (pumpkin butter)
Les Américains utilisent souvent de la purée de citrouille en conserve, j'ai pour ma part opté pour une cuisson de la courge au four, où elle acquiert déjà une certaine note caramélisée. Comme mélange d'épices, faute du fameux mélange pumpkin spices, j'ai utilisé un mélange d'épices à pain d'épices. Le mien est allemand (mélange d'épices pour Lebkuchen), je le préfère à ceux disponibles dans le commerce français. Il est un peu plus chargé en muscade que ceux que l'on trouve en France, qui font eux plus la part belle à la cannelle. Rien ne vous empêche de faire votre propre petit mélange, en jouant sur les quantités d'épices pour privilégier celles que vous préférez...
Cuillère et saladier : Beurre de courge (pumpkin butter)
Depuis que j'ai découvert ça, j'ai déjà fait plusieurs fois cette recette... La deuxième fois, j'ai oublié d'ajouter le sucre, et très franchement, cela ne m'a pas gêné... mais il faut dire que je n'ai pas le palais très sucré ! Le sucre apporte tout de même peut-être une note caramélisée un peu plus intense, à voir ce que vous recherchez. Il est important ici de choisir du sucre complet, très aromatique (je ne pense pas que le résultat soit le même avec du sucre blond). Beaucoup de recettes utilisent aussi du sirop d'érable, vous pouvez donc je pense l'y substituer, ou pour une version plus locale, utiliser un "sirop" de fruit, type sirop de Liège.
Outre tartiné sur des crêpes, on peut s'en servir pour agrémenter ses tartines du matin (ou du quatre-heure !), pour enrichir un porridge, remplacer la confiture dans son yaourt, ou même en garniture pour une brioche roulée voir comme base pour un pumpkin spice latte.
Cuillère et saladier : Beurre de courge (pumpkin butter)
Pour 1 pot :
  • 400 g de courge butternut
  • 15 cl de cidre (ou de jus de pomme fermenté)
  • Zeste d'1/2 orange bio
  • 2 c. à c. de cannelle en poudre
  • 2 c. à c. de mélange d'épices à pain d'épices
  • 1 c. à s. de sucre complet (facultatif)*
* J'ai fait une version avec et une version sans, et cela ne m'a pas gêné...
Cuillère et saladier : Beurre de courge (pumpkin butter)
Couper la courge butternut en deux, la placer sur la plaque du four et la faire cuire trente à quarante minutes, jusqu'à ce que la chair soit fondante.
Laisser tiédir, puis prélever la chair.
Placer la chair de butternut avec les épices le zeste d'orange râpé et le cidre dans le bol du mixer et mixer jusqu'à obtenir une texture lisse. Ajouter le sucre et mélanger à nouveau.
Transvaser la préparation dans une petite casserole et faire épaissir à feu doux une quinzaine de minutes, en remuant régulièrement pour éviter que la préparation n'accroche.
Verser le beurre de courge dans un pot en verre pour la conservation.

Conservation : Le beurre de courge se conserve très bien au réfrigérateur deux voir trois semaine. Pour une conservation plus longue, vous pouvez aussi stériliser les pots une fois fermés. 

Note : J'ai utilisé ici de la courge butternut, mais tout type de courge peut convenir. Je vous conseille de choisir une variété assez aromatique et pas trop aqueuse, comme la courge musquée de Provence ou la longue de Nice, buttercup,... Si vous optez pour une autre variété, qu'elle soit plus aqueuse (potiron, citrouille) ou plus dense (famille des potimarron), il faudra sans doute ajuster la quantité de liquide et le temps de cuisson pour obtenir la bonne consistance.  
Cuillère et saladier : Beurre de courge (pumpkin butter)

10 commentaires:

  1. délicieuse cette idée, à tester, bisous

    RépondreSupprimer
  2. J'adore !! En plus forcément, ce sont des ingrédients que j'ai en stock...à part le cidre ou le jus de pomme fermenté, un peu d'eau vinaigré à la place ? tu en penses quoi ? En tout cas, je vais essayer, je cherche des idées pour agrémenter un peu les petits dej d'Augustin mon trop grand amateur de purées d'oléagineux qui doit en faire un break de quelques mois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. COucou, je pense que tu peux mettre du simple jus de pomme. Et si c'est du jus de pomme non pasteurisé, tu peux essayer de le faire fermenter à la maison, en le posant sur le radiateur pour activer la fermentation. Mais sinon en effet une pointe de vinaigre peut être pas mal. Tu me dira si tu testes ? Bises

      Supprimer
  3. Pareil que toi : je préfère les crêpes aux beignets.. et de loin !

    RépondreSupprimer
  4. Coucou ,!!!! merci bcp pour la recette ! ça à l'air bon ! Bisous.
    voyance discount

    RépondreSupprimer
  5. c'est hyper original cette pâte et cela me tente bine ! merci pour la découverte et à bientôt !

    RépondreSupprimer
  6. oh ça m'a l'air délicieux, ça et hop en favoris!!! bisous

    RépondreSupprimer

Un avis, un retour fait toujours plaisir.
Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse. Dans tous les cas, j'essaie de répondre au plus vite à tous vos messages, alors n'hésitez pas à repasser...

Encore merci et à bientôt j'espère