mercredi 27 mars 2013

Pour traquer le gaspillage alimentaire

 Je ne sais pas si c'est parce que j'ai été élevée dans une famille où le souvenir de la guerre est resté très présent, mais pour moi, c'est simple, on ne jette pas la nourriture. Alors qu'en j'entend que chaque Français jette en moyenne 20 kg d'aliment par an dont 7 kg (7KG!!!) d'aliments encore emballés, ça me révolte. De même que ça me révolte lorsque je vois le supermarché en bas de chez moi, ou pire, le magasin bio (on pourrait espérer qu'ils ont une certaine sensibilité au problème non??), jeter des produits même pas encore périmés à la poubelle. Au moins, me direz-vous, ils ne les aspergent pas d'acide pour empêcher qu'on les ramasse... Pareil quand des les restaurants collectifs et les cantines solaires, la nourriture cuisinée mais pas servie est mise sans ménagement à la poubelle.


Source: http://alimentation.gouv.fr/IMG/pdf/CampagneGaspiAlim-Cerise_cle8c5edd.pdf

Je sais bien que la plus grande partie du gaspillage alimentaire provient des industriels et des professionels, mais à notre petite échelle, il est possible de mettre en place des stratégies simples pour moins jeter. Quand on sait que c'est l'équivalent de plus de 150 € que nous mettons littéralement à la poubelle chaque année, on se dit, qu'en plus, à ce train-là, on pourra faire des économies.
Le ministère de l'agriculture s'est d'ailleurs saisi du problème avec sa campagne "manger s'est bien, jeter ça craint" et ses super affiches  (j'adore celle-ci: "ma beauté est intérieure"). Une rubrique entièrement consacrée au gaspillage alimentaire a aussi été ouverte sur son site.

Quelques principes de base (pour rappel)
  • Ne pas confondre DLC et DLUO
La DLC (date limite de consommation) concerne les denrées périssables à conserver au frais, introduite pas la mention "A consommer jusqu'au...". Elle concerne les produits susceptibles de présenter un danger pour la santé après une courte période (viande, poisson,...). Cependant, si la date est dépassée de quelques jours, il est encore possible d'utiliser les produits en les faisant bien cuire.
La DLUO (date limite d'utilisation optimale), au contraire concerne les produits stérilisés (lait UHT, conserves,...) ou à faible teneur en eau (biscuits, céréales,...). Introduite par la mention "A consommer de préférence avant....", elle n'a qu'une simple valeur informative et une fois la date passée, le produit ne présente pas de danger. Simplement sa texture ou son goût peuvent être altérés. (J'ai déjà mangé une soupe en boite "périmée" depuis 2 ans....et je suis toujours en vie et même pas malade). IL N'EST DONC PAS NECESSAIRE DE JETER LES PRODUITS A LA DLUO DEPASSEE.

  • Acheter les quantités adéquates
Et faire ses courses avec au moins une vague idée du nombre de repas que l'on va cuisiner et l'utilisation que l'on va en faire. Il peut être bon de noter pendant une semaine tout ce que l'on consomme et acheter toutes les semaines a peu près la même quantité de fruits et légumes, de pain, de produits frais.
De même, avant de sortir faire les courses, noter ce qu'il reste dans le refrigérateur pour éviter de racheter des bananes alors qu'il en reste encore un régime dans le fond du compotier.
La liste permet de ne rien oublier et d'éviter les doublons (à condition de ne pas oublier la liste chez soi bien sûr, comme cela m'arrive régulièrement !!!!)
  • Faire ses courses logiquement
Cela parait une évidence, mais il est préférable d'acheter d'abord les produits non alimentaires et non périssables type céréales, farines, conserves,... avant de faire ses courses de fruits et légumes.
Pour le poissons, la viande et les surgelés, il est bon d'emporter un sac istherme, surtout l'été et dans tous les cas de rentrer directement chez soi afin d' éviter de rompre la chaine du froid. On peut aussi choisir d'étaler ses courses dans la semaine en choissant un jour pour l'épicerie et les courses non alimentaires et un autre pour le marché et les produits frais.
  • Cuisiner les restes ou les mettre au congélateur
Même si l'on essaie de prévoir au mieux les quantités, il est inévitable d'avoir des restes. Si vous emportez votre déjeuner à l'extérieur ou que vous déjeunez chez vous, c'est l'occasion révée pour les détourner en salade, tartes salées et autres croquettes ( voir ici et sinon la blogosphère rengorge d'idées).
Quelques liens utiles :
                      http://recettes.de/restes
                      Ecuisto, et son application pour générer des recettes à partir des restes du frigo
                      quefaireavec.com
                      lebruitdufrigo.fr

Il peut aussi être utile de prévoir une "soirée reste". Quand j'étais petite, le dimanche soir, nous faisions régulièrement ce que nous appellions avec beaucoup de chic "rafale de restes" en faisant réchauffer tous les petits restes de la semaine, éventuellement complétés d'une petite salade composée (à base de restes bien sûr). Pratique aussi pour la personne en charge de la cuisine, qui pour une fois n'a pas à se creuser la tête pour savoir que proposer à ses ouailles.
Dans tous les cas, placer les restes dans des boites bien hermétiques : ne les fermer et les mettre au réfrigérateur qu'une fois que les aliments sont bien froids.
Le congélateur est aussi très pratique pour les restes de plats cuisinés qui seront dégustés un soir de flemme ou emportés dans une lunch-box. Ne pas oublier de bien étiqueter les boites avec le nom du produit et idéalement la date de congélation.

Source : http://www.mountain-riders.org/_news/news.php?id=1080
  • Ranger son réfrigérateur

Le réfrigérateur n'a pas une température uniforme entre le haut et le bas : selon le modèle, la zone la plus froide ( inférieure à 4°C) est située soit en haut, soit en bas (le plus souvent en bas).

- Dans la partie entre + 4°C et + 6°C :
préparations maison, légumes et fruits cuits, viandes et poissons cuits faits maison, yaourts et fromages faits à cœur.
- Dans la partie la plus froide entre 0°C et + 4°C :
Viandes, charcuteries cuites et à cuire, produits de volaille, poissons, produits traiteurs frais, crèmes, desserts lactés, produits en cours de décongélation, produits frais entamés, fromages frais et au lait cru, jus de fruits frais, salades emballées, plats cuisinés (plats en sauce, pâtisseries, etc.)
- Dans le bac à légumes :
Légumes et fruits frais lavés, fromages à finir d’affiner emballés.
- Dans la porte :
Œufs, beurre, lait, jus de fruits entamés bien refermés.

Penser aussi à enlever le surembalage carton ou plastique (gain de place et de visibilité) et à mettre devant les produits dont la date de péremption est la plus proche.
Et puis bien sûr, ne pas oublier de dégivrer régulièrement son réfrigérateur et le laver à l'eau savonneuse une à deux fois par mois et à l'eau javelisée une fois tous les deux mois


Une initiative un peu radicale quand même mais qui vaut le coup d'oeil : une famille qui a décidé de ne plus produire aucun déchet (et pas seulement dans le domaine alimentaire). Un blog plein de bonnes idées pour une consommation plus durable : Zero waste home (en anglais)


Source : http://optigede.ademe.fr/gaspillage-alimentaire-0
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Page très intéressante !

    Pour suivre l'actualité sur le gaspillage alimentaire, venez visiter notre page Facebook "Gaspillage alimentaire, j'agis." :
    https://www.facebook.com/antigaspi

    RépondreSupprimer

Un avis, un retour fait toujours plaisir.
Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse. Dans tous les cas, j'essaie de répondre au plus vite à tous vos messages, alors n'hésitez pas à repasser...

Encore merci et à bientôt j'espère