mercredi 26 juin 2019

Makis de printemps : fraises, pesto, courgettes

Cuillère et saladier : Makis de printemps : fraises, pesto, courgette
Depuis que j'ai démystifié la réalisation de makis, ces derniers sont souvent au menu. Je les trouve très pratique pour recycler les petits restes, pour les repas sur le pouce ou pour les apéros. Ça fait partie de ces petits trucs qui en jettent à peu de frais. Et ça n'a pas manqué avec cette version printanière, que j'ai réalisé pour un dîner avec mes camarades du cours de danse. J'avoue que moi-même je n'en étais pas peu fière, car l'association de saveurs est je trouve particulièrement réussie (faut bien se lancer des fleurs quelque fois). La saveur délicatement sucrée de la fraise (je n'insisterai pas sur le fait qu'il est absolument essentiel de choisir ici des fraises de pleine terre bien goûtues) contraste joliment avec le salé du pesto et la légère acidité du riz vinaigré. La courgette vient apporter un peu de croquant, on pourrait d'ailleurs je pense sans difficulté la remplacer par du concombre. 
Cuillère et saladier : Makis de printemps : fraises, pesto, courgette
Pour une quinzaine de makis :
Pour le riz :
  • 100 g de riz rond (semi-complet possible)
  • 1,5 c. à s. de vinaigre blanc (ou de vinaigre de riz)
  • 1 c. à c. de sucre
  • 1 belle pincée de sel
Pour la garniture :
  • env. 2 c. à s. de pesto
  • Une petite dizaine de fraises
  • 1/2 petite courgette
  • graines germées
  • 2-3 feuilles de nori
Cuillère et saladier : Makis de printemps : fraises, pesto, courgette
Préparer le riz : Laver le riz : placer le riz dans un saladier, couvrir d'eau et mélanger en frottant les grains jusqu'à ce que l'eau devienne trouble. Jeter l'eau "sale" et répéter l'opération encore deux fois (donc trois fois en tout) : l'eau doit être claire. Verser le riz dans une passoire et le laisser reposer 30 minutes.
Préparer le mélange vinaigré : dans une casserole, faire chauffer le vinaigre avec le sucre et le sel, sans bouillir, juste pour dissoudre puis réserver à température ambiante.
Placer le riz ainsi lavé dans une casserole assez large ou un wok avec le même volume d'eau. Couvrir, de préférence avec un couvercle transparent (qui permet de voir l’ébullition puisqu'il ne faut à aucun moment soulever le couvercle). Porter le riz à ébullition sur feu moyen-fort, laisser bouillir 2 minutes. Baisser alors le feu et faire bouillir encore 10 minutes. Éteindre alors le feu et laisser reposer 10 minutes à couvert.
Au bout des 10 minutes, transférer le riz dans un saladier à fond large et remuer délicatement avec une spatule pour le refroidir, tout en l'éventant à l'aide d'un éventail (ou moins classe, d'un magazine). Le mouvement est le même que lorsque vous incorporer des blancs d’œufs dans une préparation. Verser le mélange vinaigré sur le riz et continuer à mélanger de la même façon pour bien l'incorporer sans casser le riz ni en faire une bouillie.
Couvrir le saladier d'un linge humide si vous n'utilisez pas immédiatement le riz.

A noter : Si vous utilisez un riz semi-complet, ajouter au départ un poil plus d'eau et poursuivre la cuisson 2-3 minutes de plus. 
Cuillère et saladier : Makis de printemps : fraises, pesto, courgette
Préparer la garniture : Laver les fraises et les couper en quatre ou en six, selon leur grosseur. Couper la courgette en bâtonnets.
Préparer les makis : Poser une feuille de nori, partie rugueuse sur le dessus sur une natte en bambou, une feuille de silicone (voir du film alimentaire). Humidifier vos mains et étaler du riz sur la surface, en appuyant bien et en laissant un peu d'algue libre. A l'aide d'une petite cuillère, faire une "ligne" de pesto, y disposer les morceaux de fraises, les bâtonnets de courgette et les graines germées si vous en utilisez.
Enrouler la feuille de nori en serrant bien pour maintenir la garniture. Une fois le rouleau formé, le faire rouler plusieurs fois sur lui-même en appuyant une peu pour lui donner une forme régulière.
Découper chaque rouleau en six à huit morceaux.
Cuillère et saladier : Makis de printemps : fraises, pesto, courgettes
Astuce : Si vous n'avez pas de natte de bambou ou de feuille de silicone, pour faciliter le "roulage" du maki, couper les feuilles de nori en deux dans la largeur et procéder demi-feuille par demi-feuille.

Variantes : A la place du pesto, on peut aussi utiliser de la tapenade ou du tartare d'algues.
Cuillère et saladier : Makis de printemps : fraises, pesto, courgettes


8 commentaires:

  1. Tes makis sont magnifiques et tellement originaux, j'adore !
    Bonne soirée, bises.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut dire que c'est vraiment original !!

    RépondreSupprimer
  3. oh mais on dirait ceux au thon rouge!
    j'en ai fait qu'une fois, j'avais mis du pamplemousse rose et du tofu,mmm c'était joli mais moyen. les tiens doivent être mille fois plus délicat en bouche!
    belle idée!!
    bises Milou!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je suis pas sûre moi non plus d'être convaincue par le pamplemousse... Le plus souvent, quand j'en fait, je mets des bâtonnets de courgette (ou concombre), de carotte, de chou rave de la patate douce cuite,... avec (si j'en ai) du tofu aromatisé (tofu fumé, tofu au curry...). C'est un peu ma base, mais j'ajuste en fonction de ce que j'ai dans le frigo ! Si tu tentes, dis-moi ce que tu en as pensé ! Bises

      Supprimer
  4. la patate douce est une super idée!! je note également!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est encore meilleure quand elle est légèrement assaisonnée d'huile de sésame grillé...

      Supprimer

Un avis, un retour fait toujours plaisir.
Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse. Dans tous les cas, j'essaie de répondre au plus vite à tous vos messages, alors n'hésitez pas à repasser...

Encore merci et à bientôt j'espère