jeudi 30 avril 2015

Chili sine carne

...mais con café et con chocolate!!
Comme pour les boulettes, j'avoue ne jamais avoir goûté à la version "traditionnelle" (mais y en a-t-il vraiment une?) de ce grand classique de la cuisine texane. Pourtant, cela fait un moment que l'envie de réaliser ce genre de recette me trotte dans la tête. Mais toujours une bonne excuse : trop long, la flemme de faire tremper les haricots, ça ne vaut pas le coup d'en faire en petite quantité.... Et bien, si vous aussi vous avez ce genre d'idées reçues, c'est le moment de les balayer! Certes, on ne peut pas dire que cette recette soit vraiment une recette express, mais finalement, ce qui est long, outre la cuisson des haricots (que l'on peut zapper en optant pour des haricots en boîte), c'est le "mijotage", mais bon, il peut se faire tout seul celui-là. Et pour les quantités, comme le chili est encore meilleur réchauffé, pas de problème de ce côté-là non plus...et au pire, il y a toujours notre ami le congélateur pour accueillir la petite portion qui reste.
M'étant lancée dans une vaste opération "je vide ma cuisine" (un peu influencée par Laetitia), j'ai choisi d'utiliser les haricots azukis achetés pour faire de l'anko (projet encore non réalisé à ce jour), mais on peut très bien les remplacer, pour une recette plus classique, par des haricots rouges (ou même des blancs après tout). Et comme j'ai aussi utilisé une boîte de maïs qui datait de Mathusalem (on se demande un peu comment elle a atterri là, vu que je n'aime pas une fan de maïs en boîte), j'ai même fait d'une pierre deux coups (enfin, presque, car le paquet de haricots n'est malheureusement pas vide!).
 Bref, dans ces prochaines semaines, attendez-vous à une série de recettes vide-placard et vide-congélateur. Cette année, je ne part pas en vacances, alors c'est mon défi pour égayer un peu le quotidien pendant l'été (on s'amuse comme on peut)!!

Pour environ 6 portions :
  • 100 g de haricots azukis secs (ou autres haricots secs)
  • 1 gousse d'ail
  • 1 oignon blanc
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 petites carottes
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de paprika
  • 1 c. à c. d'origan
  • 1/2 à 1 c. à c. de piment en poudre
  • Quelques tours de moulin de poivre
  • 1 grosse boîte de tomates au jus (environ 500g)
  • 2 c. à c. de café soluble (ou de chicorée)
  • 1 petite boîte de maïs (140 g égoutté)
  •  sel
  •  1 belle poignée de fèves de cacao
La veille ou au minimum 12 h avant, mettre les haricots à tremper.
Le lendemain, égoutter les haricots, les rincer et les mettre dans une casserole d'eau. Porter à ébullition et cuire 50 min à 1h30 à feu moyen, jusqu'à ce que les haricots soient tendres.
Peler, dégermer et hacher l'ail. Eplucher et émincer finement l'oignon. Couper les carottes en petits dés.
Dans une grande casserole ou un faitout, faire chauffer l'huile d'olive, y faire revenir l'ail et l'oignon. Lorsque ces derniers commencent à blondir, ajouter les épices, laisser cuire 3 min puis ajouter enfin les dés de carottes. Laisser cuire encore quelques minutes.
Concasser grossièrement les tomates et les verser dans la casserole avec le jus. Laisser mijoter quelques minutes, puis ajouter le café soluble.
Ajouter le maïs égoutté, puis les haricots.
Concasser les fèves de cacao et les ajouter dans la casserole.
Mélanger, saler et laisser mijoter à couvert en remuant de temps en temps jusqu'à ce que le jus de tomates soit pratiquement totalement évaporé (compter 30 à 40 minutes). Rectifier l'assaisonnement en sel et en piment (attention à ne pas avoir la main trop lourde!).

Servir avec du riz, des tortillas,... J'ai dégusté les restes froids, enveloppés comme un wrap dans une feuille de salade croquante...délicieux aussi, même si moins conventionnel.

Note : L'idéal est de préparer ce plat la veille et de le réchauffer le lendemain. Ainsi, les saveurs ont bien le temps de se développer et se marier entre elles. 


Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. c'est n'importe quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi? parce qu'il n'est pas conforme à la recette "traditionnelle"? mais c'est ce qui est amusant en cuisine, c'est d'adapter, détourner... pour découvrir de nouveaux goûts et de nouvelles saveurs... J'aurais aimé en savoir plus sur les raisons de votre commentaire quelque peu sec, mais bonne journée quand même.

      Supprimer
  2. Un classique de la cuisine végétarienne, un régal à chaque fois.
    Par contre je préfère la version avec des protéines de soja qui rend le chili vraiment "chili" ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi c'était une première et je dois avouer que je suis assez contente du résultat...après, pour les PST, il faudrait vraiment que je m'y mette! J'en ai acheté, mais je ne les ai pas encore cuisinées. Il faut dire que c'est surtout pour remplacer la viande hachée hors c'est un produit que je n'avais de toute manière pas l'habitude d'utiliser. Donc la texture "hachis" n'est pas vraiment ce que je cherche... Bises et bon (long) week-end

      Supprimer
  3. Les trolls de printemps sont de retour :-)
    J'aime bien ta version sin carne, j'ai aussi une belle recette chocolatée mais ... la flemme ? Manque de temps ? Le soleil ? Pas de placard à vider (déjà fait) ? Et pourtant, j'adore ce genre de plat mijoté !

    RépondreSupprimer
  4. Je sens que cela va être super délicieux ! :-)

    Popa

    RépondreSupprimer
  5. Mmm elle me tente bien ta petite recette ! Je vais tester ça ce weekend, et j'en profiterai pour ajouter le demi poivron qui traine dans mon congel :)
    Mais... Un truc m'intrigue : qu'est ce que ça apporte d'ajouter du chocolat et du café ? Ils ne sont pas trop masqués par les épices ? J'aime bien les bizarreries du genre, mais j'aimerais bien comprendre avant :)
    Merci pour tes conseils !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le café et le chocolat sont là pour rehausser le goût et donner une petite touche...surprenante! Malgré les épices, leur goût est légèrement perceptible. Le plus souvent, ceux qui ne sont pas au courant de l'ingrédient secret s' aperçoivent de sa présence, mais sans réussir à l'identifier... Le mariage chocolat-piment est assez classique en Amérique du Sud, les deux goûts se complétant bien. N' hésites pas à me dire ce que tu en aura pensé; A bientôt.

      Supprimer
  6. Oooooh trop bin merci pour ta réponse ultra rapide ! Je vais peut être tester une première fois sans ingrédient mystère, et avec dans quelques temps pour bien voir la différence. Je te dirai ce que ça a donné!
    Merci et à très vite !!

    RépondreSupprimer

Un avis, un retour fait toujours plaisir.
Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse. Dans tous les cas, j'essaie de répondre au plus vite à tous vos messages, alors n'hésitez pas à repasser...

Encore merci et à bientôt j'espère