mercredi 17 septembre 2014

Tartelettes chocolat-poivrons-balsamique

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2014/09/tartelettes-chocolat-poivrons-balsamique.html
On ne peut pas dire que je sois une vraie fan du poivron. Ayant un peu de mal à digérer ce dernier, surtout lorsqu'il est cru, j'ai plutôt tendance à l'éviter et je n'en cuisine donc à vrai dire jamais. Mais cette semaine, j'ai hérité de quelques magnifiques poivrons et comme je n'allais pas les laisser pourrir, je me suis résignée à les cuisiner. Comme je n'aime pas particulièrement le goût du poivron dans les plats (les poivrons dans la ratatouille sont pour moi une hérésie), je voulais une recette inédite. Et quoi de plus inattendu que du poivron en sucré? pas folle la guêpe, je l'ai quand même associé à deux valeurs sûres : le vinaigre balsamique et le chocolat. Parce que c'est bien connu, tout passe avec du chocolat! Effectivement, ces petites tartelettes ont convaincu tout le monde, même les plus réticents au poivron (moi la première). La cuisson préalable au four permet d'éplucher facilement le poivron, et de ce fait le rendre tout à fait digeste, tout en décuplant les saveurs.
La pâte à tarte, je l'avais repéré chez Green me up, et effectivement c'est une véritable tuerie aussi bien crue (oui oui, j'ai gouté) que cuite. Bon, j'ai quand même quelques mérites puisque je l'ai customisé un peu à ma façon avec l'utilisation de la farine de souchet. Du coup, j'en ai aussi profité pour remplacer une partie de l'huile de coco par de la purée de noisette, dont le goût vient particulièrement bien compléter celui du souchet. Résultat : une pâte très douce et délicatement sucrée, tellement bonne qu'on la mangerait toute seule. D'ailleurs, les proportions données ici sont volontairement généreuses, puisque avec cette quantité de pâte j'ai pu réaliser à coté une superbe tarte aux prunes. On peut aussi sans problème congeler l'excédent pour une utilisation ultérieure, ou en faire des petits sablés à tremper dans le thé de quatre heure.
Pour 6 petites tartelettes* :
Pour la pâte (on en utilise environ la moitié) :
  • 125 g de farine de blé complète
  • 125 g de farine de souchet
  • 50 g d'huile de coco
  • 50 g de purée de noisettes
  • 40 g de sucre complet
  • 2 belles c. à s. de graines de lin
Pour les poivrons marinés au balsamique :
  • 200 g de poivron (2 petits ou 1 gros)
  • 3 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 c. à s. de sucre complet
Pour la ganache chocolat:
  • 100 gr de chocolat noir à 70%
  • 10 cl de crème végétale (épeautre ici)
*La tarte au chocolat ayant tout de même un petit coté bourratif, j'ai  préféré opter pour de toutes petites tartelettes, pour garder tout le coté gourmand sans aller jusqu'à l’écœurement, mais libre à vous de faire des portions un peu plus grandes, voire une grande tarte. 
Préparer les poivrons marinés au balsamique : Allumer le four th 7 (200°C). Placer les poivrons entiers sur une plaque de cuisson ou dans un plat à four et les enfourner pour une vingtaine de minutes, en retournant une ou deux fois. Lorsque les poivrons sont fripés et la peau noircie, sortir du four et réserver. Une fois les poivrons refroidis, enlever la peau qui part alors sans difficulté.
Couper les poivrons en deux, enlever la queue et les graines puis les couper en fines lanières. Recouper ces dernières pour obtenir des morceaux d'une dizaine de centimètres de longueur.
Dans une petite casserole, mettre le vinaigre balsamique et le sucre. Chauffer légèrement pour dissoudre le sucre dans le vinaigre, puis verser le mélange sur les lanières de poivron.
Laisser mariner au frais (au moins 2 heures, mais une nuit est l'idéal).
Préparer la pâte à tarte :  Moudre finement les graines de lin (au moulin à café par exemple). Dans un saladier, mélanger les farines, les graines de lin moulues et le sucre complet. Ajouter l'huile de coco fondue et la purée de noisettes. Mélanger à la main pour obtenir une texture sableuse, puis ajouter l'eau petit à petit en pétrissant jusqu'à avoir une boule de pâte non collante. Pétrir la pâte quelques minutes puis la réserver au frais 30 minutes, enveloppée dans un torchon propre.
Faire cuire la pâte à blanc : Sortir la pâte du réfrigérateur et l'étaler sur le plan de travail (la pâte étant assez friable, pour plus de facilité, travailler sur une feuille anti-adhésive ou de papier sulfurisé). Garnir de pâte les moules à tartelette.
Piquer la pâte crue à la fourchette, recouvrir chaque tartelette de papier sulfurisé et lester avec des petits cailloux ou des haricots secs.
Enfourner pour une dizaine de minutes au four th 6 (180°C), la pâte doit être complètement cuite.
Laisser refroidir.
Préparer la ganache au chocolat : Hacher grossièrement le chocolat et le placer dans un bol. Faire chauffer la crème végétale dans une petite casserole et lorsqu'elle bout, la verser sur le chocolat haché. Attendre 1 minute avant de mélanger jusqu'à obtenir une texture bien lisse.
Garnir les tartelettes : Sortir les poivrons de la marinade, et les répartir sur les fonds de tartelette refroidi. Recouvrir de ganache encore chaude. Faire durcir au frais 1 à 2 heures.

Les tartelettes peuvent se conserver à température ambiante s'il ne fait pas trop chaud (18-20°C maximum). Si vous les réserver au réfrigérateur, mieux vaut les sortir environ 2 heures avant la dégustation pour les ramener à température ambiante sans quoi la ganache serait trop dure, et les goûts atténués par le froid.
Le mieux étant, pour que les arômes aient pleinement le temps de se développer, de préparer les tartelettes une dizaine d'heures à l'avance (le matin pour le soir ou la veille pour le lendemain)

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

  1. Ha, des légumes en dessert, forcément j'aime ! :-) Je te confirme en passant que fraise/poivron fonctionne à merveille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va falloir que je me dépêche alors, pour tester ça avant la fin des fraises remontantes. Un peu plus et je vais devenir une vraie fan du poivron...

      Supprimer
  2. Oh, je tenterais bien cette pâte à tarte, elle a l'air terrible ! Et l'association poivron rouge-chocolat me fait de l’œil depuis longtemps. J'aime beaucoup tes tartelettes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à tester : tant la pâte que l'alliance du chocolat et du poivron en valent la peine! A bientôt

      Supprimer
  3. Voici le genre de recette qui me plaît beaucoup. J'ai tenté beaucoup de choses en ce qui concerne les légumes au dessert, mais je t'avoue que je n'ai encore jamais testé le chocolat-poivron. Peut-être est-ce l'occasion de me lancer ?

    Merci pour ce post très créatif. Belle journée ;-)

    RépondreSupprimer
  4. ça faisait bien longtemps que je n'étais pas passée chez toi, et aucun regret, j'ADORE cette recette très originale! Jamais entendu parler de la farine de souchet ?? Le poivron au dessert, je trouve ça vraiment bon, le balsamique et chocolat aussi, alors l'association des 3 doit être vraiment inimitable! Et j'aime le côté rustique de la pâte, wahoo, je croquerais bien!

    RépondreSupprimer
  5. Je goûterais bien tes tartelettes dans un café gourmand, elles me semblent bien savoureuses !

    RépondreSupprimer
  6. Comme Miss Pat', j'ai aussi déjà testé énormément de légumes en dessert, mais pas encore le poivron. Et l'association poivron/chocolat me tente bien.
    Concernant le vinaigre balsamique, j'ai eu une fois un dessert au coing, chocolat et basalmique ... c'était juste une tuerie.
    Bref, ta recette me plait, je la garde :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouhlala, mais ça devait être une tuerie ça...il faudra que j'essaye. Merci pour cette idée, et n'hésite pas à tenter ces petites tartelettes, elles en valent la peine. Bises et à bientôt

      Supprimer

Un avis, un retour fait toujours plaisir.
Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse. Dans tous les cas, j'essaie de répondre au plus vite à tous vos messages, alors n'hésitez pas à repasser...

Encore merci et à bientôt j'espère