jeudi 10 juin 2021

Mini moelleux chocolat au lait et cerises amarena (vegan)

Cuillère et saladier : Mini moelleux chocolat au lait et cerises amarena (vegan)
En bonne puriste que je suis, normalement le chocolat pour moi, c'est noir ou ça n'est pas. Je trouve que le chocolat au lait (ou pire, le chocolat blanc), ce n'est pas vraiment du chocolat, et que c'est toujours affreusement trop sucré. Pourtant, allez savoir pourquoi, dans un moment de folie sans doute, je me suis laissée tentée par du chocolat au lait vegan (sans doute sous l'influence de Marie, qui m'affirme que le chocolat blanc et au lait vegan sont bien meilleurs et moins sucrés que leurs versions animales). Et ça n'a pas manqué : j'ai trouvé ça trop sucré ! Comme je n'allais pas pour autant mettre ce chocolat à la poubelle, j'ai eu l'idée de le glisser dans ces petits gâteaux. Je suis persuadée toutefois qu'ils sont aussi délicieux (voir plus !) avec du chocolat noir, alors n'hésitez pas à remplacer l'un par l'autre. Dans ce cas, vous devrez peut-être ajouter un peu plus de sucre dans la pâte, car le chocolat noir, surtout si vous le choisissez avec un pourcentage élevé de cacao, est bien moins sucré que sa version au lait (même végane). 
Cuillère et saladier : Mini moelleux chocolat au lait et cerises amarena (vegan)
Pour en revenir à ces petites mignardises, elles sont parfaites pour un café gourmand un peu raffiné. Les cerises amarena ayant un léger goût d'amande amère, j'ai choisi de rehausser légèrement ce dernier en employant de la purée d'amande blanche. De même, l'emploi du chocolat au lait apporte ici une certaine douceur (il faut bien lui reconnaitre ça), qui fait que ces petites bouchées sont finalement peu fortes en cacao, pour mieux faire ressortir les arômes si subtils des cerises amarena. A défaut de cerises amarena, vous pouvez sans doute utiliser des cerises fraiches (d'autant que c'est la saison), légèrement aromatisées avec un peu d'arôme d'amande amère, ou des cerises à la liqueur.
Cuillère et saladier : Mini moelleux chocolat au lait et cerises amarena (vegan)
Pour une douzaine de mini-moelleux :
  • 80 g de chocolat au lait végétal (ou de chocolat noir)
  • 125 g de farine
  • 40 g de purée d'amande blanche
  • 1 pincée de sel 
  • 1 c. à c. de levure chimique
  • 100 ml d'eau (ou de lait végétal)
  • 2-3 c. à s. de sirop de cerise amarena
  • une dizaine de cerises amarena    
Mini moelleux chocolat au lait et cerises amarena (vegan)
Préchauffer le four à 180°C.
 
Faire fondre le chocolat au bain-marie pour obtenir un chocolat bien lisse. 
Y ajouter la purée d'amande et le sirop de cerises et bien mélanger. Ajouter enfin l'eau (ou lait végétal). Dans un saladier, mélanger la farine, la levure chimique et le sel. 
Verser le mélange au chocolat dans le saladier et bien mélanger. 
Répartir la préparation dans des petits moules en les remplissant aux 2/3. 
Enfoncer dans chacun une cerise amarena.  
Faire cuire les moelleux 10 minutes à 180°C. Laisser refroidir quelques instants avant de démouler et laisser complètement refroidir sur une grille.
Mini moelleux chocolat au lait et cerises amarena (vegan)
Note : On peut faire ces moelleux en taille "muffins" ou carrément en grand format. Dans ce cas, incorporer éventuellement les cerises directement dans la pâte et ajuster le temps de cuisson : la lame d'un couteau doit ressortir sèche.
 
Variante : Si vous n'aimez pas le chocolat au lait (ou si vous n'en avez pas), vous pouvez bien sûr utiliser du chocolat noir. Dans ce cas, ajuster la quantité de sucrant : il faudra peut-être en mettre 1 c. à s. de sirop supplémentaire, ou un peu de sucre.
  • Cuillère et saladier : Mini moelleux chocolat au lait et cerises amarena (vegan)

     

jeudi 3 juin 2021

Crumble courgette-quinoa au thym

Crumble de courgettes au quinoa et au thym (vegan)
Je déclare la saison de la courgette lancée ! ça y est, c'est parti, l'incontournable du potager d'été a fait son entrée sur les étals (et va falloir s'y faire, parce qu'elle va les squatter un moment !). Ce ne sont pas les recettes à base de courgette qui manquent sur ce blog, mais pour étrenner la saison, j'avais envie de quelque chose de nouveau. Car croyez-le ou non, je n'avais encore jamais fait de crumble de courgette. Pourtant, je suis une grande adepte des crumbles. Ce sont souvent les alliés de mes déjeuners de la semaine, lorsque j'ai envie de changer des quiches et autres tartes salées (ou que j'ai la flemme d'étaler une pâte à tarte !). A l'instar de mes tartes chouchou, je trouve le crumble particulièrement pratique : il peut être préparé à l'avance, il se garde bien quelques jours, accompagné d'une petite salade il fait un plat complet, et surtout, on peut le décliner à l'infini, en fonction des saisons, des envies, et de l'état des placards...
Cuillère et saladier : Crumble de courgettes au quinoa et au thym (vegan)
Rien de bien original somme toute dans ce crumble si ce n'est (peut-être), l'utilisation de quinoa dans la croûte. Cette idée d'incorporer du quinoa dans un crumble me trottait dans la tête depuis la lecture d'un livre sur le quinoa d'Anjou pendant mes vacances (et oui, je lis les livres de cuisine comme certains lisent des livres de développement personnel). Le goût assez doux du quinoa se marie bien avec la courgette, et permet de ne pas écraser celui du thym. De plus, ses petits grains apportent un croquant encore supplémentaire au crumble. Veillez toutefois, pour maximiser l'effet, à bien laisser refroidir le quinoa avant de le mélanger à la farine, sous peine de voir votre pâte à crumble former un espèce de gloubi boulga tout collant (expérience vécue). Cela peut bien sûr être aussi un bon moyen pour recycler un reste de quinoa cuit. Si vous n'en avez pas tout à fait autant qu'indiqué dans la recette, augmentez simplement la quantité de farine. Et n'hésitez pas à avoir la main un peu lourde sur le thym et le sel, car le quinoa a un petit côté "fade" qu'il convient de ne pas laisser (trop) s'exprimer. D'ailleurs, si vous avez du thym frais et/ou du thym sauvage, c'est encore mieux !
Cuillère et saladier : Crumble de courgettes au quinoa et au thym (vegan)
Pour 6 personnes :
Pour le crumble : 
  • 80 g de quinoa cru (ou env. 240 g de quinoa cuit)
  • 100 g de farine
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 4-6 branches de thym (env. 2-3 c. à s. de thym séché)
  • 4 c. à s. d'huile d'olive
Pour les légumes :
  • 2 échalotes
  • env. 1 kg de courgettes
  • 1 filet d'huile d'olive
  • 1 branche de thym
  • 1 pincée de sel
Crumble de courgettes au quinoa et au thym (vegan)
Faire tremper le quinoa la veille (facultatif).
Préparer le quinoa : Égoutter et rincer le quinoa. Le placer dans une casserole et la recouvrir de 1,5 fois son volume d'eau froide. 
Placer sur le feu, porter à ébullition, couvrir et faire cuire une dizaine de minutes : la graine doit rester un peu ferme. Au besoin, égoutter le surplus d'eau. 
Laisser refroidir. 
Pendant ce temps, préparer les courgettes : Emincer finement l'échalote. Couper les courgettes en gros dés.
Faire chauffer un filet d'huile d'olive dans une sauteuse. Y faire revenir les échalotes émincées. Lorsqu'elles sont translucides, ajouter les dés de courgettes, le thym et le sel. Couvrir et poursuivre la cuisson jusqu'à ce que les courgettes soient cuites.
Préparer la pâte à crumble : Dans un saladier, mélanger la farine, le quinoa refroidi, le sel, le thym effeuillé et l'huile d'olive. Mélanger à la cuillère, et au besoin ajouter un peu d'eau (ou d'eau de cuisson des courgettes) pour former un crumble.
Répartir les courgettes dans un plat à four, recouvrir de crumble.
Faire cuire une trentaine de minutes à 180°C., jusqu'à ce que le dessus du crumble soit bien doré. 
Servir chaud, tiède, ou froid.

Variante : Pour encore plus de saveurs, ajouter un peu de vin blanc lors de la cuisson des courgettes.

jeudi 27 mai 2021

Sablés spirale citron-pavot

Sablés spirale citron-pavot (vegan))
Si vous me suivez depuis quelques temps déjà, ma passion pour le citron et celle pour le pavot ne vous aura sans doute pas échappé. J'avais déjà testé (et approuvé !) l'association des deux dans une tarte faite et refaite depuis, et cette fois-ci, c'est en sablés que j'ai eu envie d'associer ces deux saveurs. Le contraste est ici plus subtil, mais l'acidité du citron se marie toujours aussi bien avec la douceur de la garniture au pavot. 
Pour cette dernière, je ne me suis pas cassée la tête (en même temps, pourquoi changer une équipe qui gagne ?), j'ai simplement repris ma recette désormais habituelle de garniture au pavot, déjà maintes et maintes fois éprouvée. Les amandes en poudre et en purée viennent apporter tenue, moelleux mais aussi un peu de douceur qui atténue le côté légèrement amer du pavot. On n'échappe toutefois pas à la texture granuleuse (mais c'est aussi ce qu'on aime), alors pensez à vérifier qu'aucune graine n'est restée coincée avant de sourire à pleine dents !
Cuillère et saladier : Sablés spirale citron-pavot (vegan
Rien de bien technique dans la réalisation de ces sablés, mais quelques astuces tout de même pour obtenir un résultat visuel optimal. Comme pour toutes les pâtes sablées, il est important de la faire reposer au frais. De plus, n'hésitez pas à placer le rouleau de pâte garnie au congélateur, et à attendre qu'il soit presque congelé à coeur avant de le découper. Cela vous permettra d'avoir des sablés bien ronds et réguliers. Sinon vous pouvez bien sûr leur redonner leur rondeur une fois sur la plaque, mais c'est plus compliqué... 
Cuillère et saladier : Sablés spirale citron-pavot (vegan
J'ai profité d'être en vacances dans le fief familial et d'avoir des mannequins mains pour tenter des photos un peu différentes... et je dois avouer qu'ajouter ce facteur humain rend (encore plus) difficile l'art de transposer l'image que l'on a dans la tête sur la pellicule. Merci à ma mère et à ma soeur de s'être prêtées au jeu !
Cuillère et saladier : Sablés spirale citron-pavot (vegan
Pour une douzaine de sablés :
Pour la pâte au citron : 
  • 150 g de farine 
  • 1 belle c. à s. de sucre de canne blond 
  • zeste et jus d’1/2 citron bio 
  • 40 g de purée d’amande blanche 
  • 10 g d’huile de coco 
Pour la garniture au pavot : 
  • 50 g de graines de pavot 
  • 25 g d’amandes en poudre 
  • 75 g de lait végétal 
  • 1 grosse c. à s. de sirop d’agave (ou autre sucrant liquide)
  • 1 c. à c. de fécule1 c. à c. d’eau
  • quelques gouttes d’arôme d’amande amère (facultatif) 
Cuillère et saladier : Sablés spirale citron-pavot (vegan
Préparer la pâte au citron : Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et le zeste de citron. Ajouter la purée d’amande et l’huile de coco. Mélanger du bout des doigts pour obtenir une texture sableuse. Verser le jus de citron, et mélanger à la main pour obtenir une boule de pâte. Au besoin, ajouter un peu d’eau ou de lait. 
Former une boule, l’envelopper dans un torchon et réserver au frais. 
Préparer la garniture au pavot : Moudre le pavot. Le placer dans une casserole avec les amandes en poudre et le lait végétal.
Mélanger la fécule et l’eau dans un petit récipient. 
Faire chauffer le mélange au pavot à feu doux. Lorsqu’il commence à bouillir, ajouter la fécule mélangée à l’eau et le sirop d’agave. Laisser épaissir quelques minutes en remuant constamment : il ne doit plus rester de liquide. 
Réserver.
Former les sablés : Etaler la pâte au citron sur le plan de travail fariné en rectangle d’environ 25 cm sur 15 cm, sur une épaisseur d’environ 5 mm. Répartir par-dessus la garniture au pavot en couche régulière. Rouler la pâte sur elle-même sur le grand côté pour obtenir un cylindre. 
Placer le rouleau de pâte au congélateur au moins 30 minutes, pour qu’il se raffermisse. 
Préchauffer le four à 180°C. 
Sortir la pâte du congélateur, la découper en rondelles d’environ 5-6 mm d’épaisseur. Les placer sur une plaque à four recouverte d’une feuille anti-adhésive. 
Enfourner et faire cuire 7 à 10 minutes. 
Laisser refroidir quelques minutes sur la plaque avant de transférer sur une grille de refroidissement.
 
Les biscuits se conservent une quinzaine de jours dans une boite en fer ou un bocal hermétique.
Cuillère et saladier : Sablés spirale citron-pavot (vegan

jeudi 20 mai 2021

Soda bread citron thym

Cuillère et saladier : Soda bread citron thym vegan
Celles et ceux qui me suivent sur Facebook et Instagram le savent, ces derniers jours, je suis allée me ressourcer dans la maison familiale du Jura. Et si j'adore cette région (malgré le climat plutôt froid et humide), il faut bien reconnaitre que trouver du pain digne de ce nom là-bas n'est pas chose aisée (vous me direz, leur spécialité, c'est le comté !). Je n'ai jamais été facile en matière de pain, et côtoyer des paysan.ne.s boulanger.ère.s et autres artisan.ne.s fabriquant du pain au levain à base de céréales de variétés paysannes ne m'a pas rendue plus tolérante. Du coup, dans le Jura, je me résigne souvent à faire mon pain moi-même (la vie est dure). Lorsque nous nous installons pour quelques temps, j'opte le plus souvent pour "le pain du moindre effort", mais comme cela implique de cultiver un levain, je ne me lance pas là-dedans pour les courts séjours comme ce dernier. J'aurai pu me rabattre sur du pain à la levure de boulanger (sacrilège !), mais j'ai poussé la flemmardise jusqu'au bout avec ce soda bread.
Le soda bread, comme vous ne le savez peut-être pas, est un pain d'origine irlandaise, qui tient son nom de son agent levant : le bicarbonate de soude (qui se dit baking soda dans la langue d'Oscar Wilde). L'avantage, c'est que du coup, il est prêt en deux temps trois mouvements : pas de pétrissage, pas de repos... le pain de la flemme je vous dit ! Le soda bread se prépare traditionnellement avec du buttermilk, ou babeurre, bref, du lait fermenté. Pour passer au tout végétal, rien de plus simple, car le lait de soja caille lui aussi très bien : il suffit de lui adjoindre un acide, ici du jus de citron. A la sortie du four, on obtient un pain à la mie presque briochée, parfait pour les petits déjeuners ou les goûters. Il est encore meilleur légèrement toasté au grille-pain, et tartiné, selon vos goûts, de fromage frais, de purée d’amande, de beurre de coco ou autre... 
Cuillère et saladier : Soda bread citron thym vegan
Si vous souhaitez zapper l’étape « caillage » du lait de soja, vous pouvez remplacer ce dernier par du yaourt de soja allongé d’un peu de lait pour obtenir une consistance crémeuse, ou mieux, de kéfir de lait. En revanche, ne vous contentez pas d'un lait végétal "classique", car c'est vraiment l'utilisation de  lait fermenté qui confère au pain sa mie moelleuse.
Cuillère et saladier : Soda bread citron thym vegan
Pour 1 petit pain :
  • 340 g de farine (ici complète)
  • 250 ml de lait de soja 
  • 1 citron bio 
  • 1 c. à c. de sel 
  • 3-4 branches de thym frais (à défaut, 2 c à s de thym séché) 
  • 1 belle c. à c. de bicarbonate de soude
 Cuillère et saladier : Soda bread citron thym vegan
Râper le zeste de citron et réserver.
Presser le citron. Faire tiédir le lait de soja. Le mélanger avec 1 c. à s. de jus de citron, couvrir et laisser reposer quelques minutes, le temps que le lait caille. 
Dans un saladier, mélanger la farine, le bicarbonate, le sel, le zeste de citron et le thym effeuillé. Ajouter le lait caillé ainsi que le jus de citron restant et mélanger à la cuillère puis à la main pour obtenir une boule de pâte. Au besoin, ajouter un peu d’eau. Façonner une boule et la placer sur une plaque à four recouverte d’une feuille anti-adhésive. 
Badigeonner de lait végétal et saupoudrer de thym. Faire une croix sur le dessus à l'aide d'un couteau.
Faire cuire 40 à 50 minutes au four à 180°C. 
Laisser refroidir sur une grille avant de déguster. 
 
Le pain se conserve 2-3 jours, bien enveloppé dans un linge pour conserver son moelleux. 
 
Cuillère et saladier : Soda bread citron thym vegan

jeudi 13 mai 2021

5 recettes avec des asperges

5 recettes avec des asperges vegan
La saison des asperges bat son plein, et comme elle est relativement courte, autant en profiter à fond. Du coup je ne sais pas vous, mais j'ai tendance à en acheter pas mal, et ensuite à parfois manquer un peu d'inspiration pour les cuisiner. Voici donc quelques idées pour changer un peu des asperges-vinaigrette ou sauce mousseline. 
 5 recettes avec des asperges : pizza socca ail des ours et asperges 
La saison des asperges, c'est aussi celle de l'ail des ours (pour les chanceux.se.s qui ont la chance d'en avoir dans leur région !). Ici on associe les deux pour une pizza-socca sans gluten mais pas sans saveurs !
 5 recettes avec des asperges : tarte printanière pesto d'herbes, asperges et fraises
 Une tarte parfaite pour les déjeuners de fête du mois de mai, qui met à l'honneur la fraîcheur des premiers légumes primeurs.
5 recettes avec des asperges : risotto aux asperges
Un classique, mais toujours aussi délicieux. Parfait pour les soirées (ou les journées !) un peu fraîches du printemps. A décliner aussi bien avec des asperges blanches que vertes.
5 recettes avec des asperges  : salade riz noir fraises, asperges, pignons et miso
 Une salade très graphique qui met à l'honneur l'une de mes associations préférées : asperges vertes et fraises ! Là encore un concentré des délices du printemps.

5 recettes avec des asperges : poêlée d'asperges aux protéines de soja texturées et noix de cajou
Poêlée d'asperges aux protéines de soja texturées et noix de cajou 
 Parce que les asperges se mêlent aussi merveilleusement bien avec les influences asiatiques, cette poêlée aux protéines de soja assaisonnée à la sauce soja et relevée de noix de cajou croquantes offre un petit plat plein de saveurs et de textures. 

Et la recette bonus, partagée sur mes réseaux sociaux (Instagram et Facebook) : une petite sauce inspiration hollandaise parfaite pour accompagner les asperges
Pour 1 personne : Émietter un peu de tofu fumé (environ 50 g) du bout des doigts, le mélanger avec 1 c. à c. de moutarde, un peu de tahin et un peu de crème ou de lait végétal (voir d’eau) pour obtenir une texture crémeuse. Vérifier l’assaisonnement en sel, au besoin ajouter un trait de sauce soja.
Repartir la sauce sur les asperges cuites une dizaine de minutes à la vapeur parsemer de quelques graines (courge, chanvre...) pour le croquant, de persil ciselé et déguster aussitôt !  
 
Et vous, c'est quoi vos recettes préférées avec des asperges ?

jeudi 6 mai 2021

Quiche asperges et ail des ours (vegan)

J'ai découvert l'ail des ours il y a quelques années, avant que cela ne devienne vraiment "hype" et que l'on en voit partout et à toutes les sauces. C'est lorsque j'étais en Allemagne que je me suis prise d'une véritable passion pour cette herbe on ne peut plus aromatique. Il faut dire que j'avais la chance d'en trouver dans mon jardin (enfin, dans celui de ma propriétaire, mais comme j'y avais accès libre, c'est tout comme !). Aussi, l'un de mes grands regrets d'avoir déménagé dans le Sud-Ouest, c'est que là-bas, il fait trop chaud pour en trouver. En vacances pour quelques jours dans les Hautes-Alpes, où l'on en trouve pléthore, quel n'a donc pas été mon plaisir de pouvoir partir en balade-cueillette et revenir les bras chargés de cette herbe odorante.
Cuillère et saladier : Quiche asperges et ail des ours (vegan
Pour changer du classique pesto (même si bien sûr, j'en ai profité pour en faire quelques pots au passage), j'ai eu l'idée d'en glisser un peu dans une quiche aux asperges. Je trouve que ce sont deux saveurs qui se marient bien : celle, assez discrète et herbacée des asperges vertes et celle, plus marquée mais tout de même délicate de l'ail des ours. La quantité d'ail des ours est à ajuster à votre palais et votre affinité avec le goût aillé : la mienne n'étant pas très grande, je n'en ai pas mis beaucoup, mais libre à vous de doubler (voir tripler !!) la dose.
J'ai opté pour une pâte aux saveurs rustiques, à la purée de noisette, et truffée d'éclat de kasha. Ses arômes torréfiés viennent je trouve agréablement contraster avec les arômes plus "verts" de la garniture. Mais bien sûr, vous pouvez tout à fait utiliser votre recette de pâte brisée habituelle, ou même la remplacer par de la pâte feuilletée (mais moi, je n'aime pas les quiches à la pâte feuilletée, je préfère le croquant des pâtes brisées !). 
Cuillère et saladier : Quiche asperges et ail des ours (vegan
Pour 1 tarte d'une vingtaine cm de diamètre :
Pour la pâte : 
  • 150 g de farine
  • 30 g de kasha
  • 50 g de purée de noisette
  • 20 g d'huile d'olive
  • 1 belle pincée de sel
  • env. 10 cl d'eau froide
Pour la garniture : 
  • 1 petite botte d'asperges vertes
  • 5-7 feuilles d'ail des ours frais*
  • 150 g de tofu soyeux
  • 1 petite c. à s. de purée d'amande ou de noix de cajou (facultatif)
  • 1 c. à s. de farine de pois chiche
  • 1 pincée de curcuma (facultatif)
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 1 pincée de sel

* A défaut d'ail des ours frais, on peut le remplacer par 1 c. à s. d'ail des ours à l'huile ou de pesto d'ail des ours.

Cuillère et saladier : Quiche asperges et ail des ours (vegan

Préparer la pâte : Placer la farine, le sel et la kasha dans un saladier. Ajouter la purée de noisette et l'huile d'olive. Mélanger à la main pour sabler la pâte. Ajouter l'eau petit à petit pour former une boule de pâte. 
Couvrir et réserver au frais au moins 30 minutes.
Préparer les asperges : Eplucher les asperges, enlever les bases dures et les faire cuire une quinzaine de minutes à la vapeur (elles doivent être encore un peu fermes).
Faire cuire la pâte à blanc : Etaler la pâte sur une épaisseur de quelques millimètres. Foncer un moule à tarte, lester de petits cailloux, de haricots secs ou de billes en céramique. Faire cuire la pâte à blanc une vingtaine de minutes à 180°C.
Préparer l'appareil : Mixer le tofu soyeux avec la moutarde, le curcuma, la farine de pois chiche et le sel. Hacher l'ail des ours et l'ajouter à l'appareil.
Réserver quelques asperges pour la décoration. Couper les autres en petits morceaux et les répartir sur le fond de tarte. Verser la préparation à l'ail des ours. Décorer avec les asperges réservées.
Faire cuire une trentaine de minutes à 180°C.
Cuillère et saladier : Quiche asperges et ail des ours (vegan

jeudi 29 avril 2021

Muffins au chocolat et cerises amarena

Après plusieurs fournées de mes muffins au citron, amandes et cerises amarena, j'ai eu envie de changer un peu pour (tenter) d'écouler ma boite de cerises amarena entamée. Une fois n'est pas coutume, je suis restée sur une association somme toute très classique, en les mariant avec du chocolat. Que voulez-vous, on ne peut pas être tout le temps "disruptive" ! Et si les classiques sont des classiques, c'est bien qu'il y a une raison non ? 
Cuillere et saladier : Muffins au chocolat et cerises amarena (vegan)
Afin de mettre en valeur et de renforcer le petit goût d'amande amère de ces cerises si particulières, j'ai incorporé dans la pâte des amandes en poudre. Associée à la compote de pommes, elle permet d'obtenir une texture bien fondante, ce qui rend ces muffins d'autant plus gourmands. Pour l'avoir tenté aussi, on peut remplacer les amandes par des noisettes, éventuellement légèrement torréfiées au préalable : leur goût se marie tout aussi bien avec les cerises amarena et le chocolat, et la texture est tout à fait comparable. 
Cuillere et saladier : Muffins au chocolat et cerises amarena (vegan)
Pour 6 muffins : 
  • 150 g de farine
  • 60 g de poudre d'amande ou de noisette
  • 1 c. à c. de levure chimique
  • 1 pincée de bicarbonate
  • 200 g de compote de pommes mixée
  • 100 g de chocolat noir (70 %)
  • 1 c. à s. d'huile neutre supportant la cuisson
    2 c. à s. de sirop des cerises
  • 70-80 g de cerises amarena
  • 100 ml d'eau ou de lait végétal
  • 1 c.à s. de vinaigre
Cuillere et saladier : Muffins au chocolat et cerises amarena (vegan)
Moudre les amandes ou les noisettes en fine poudre. 
Préchauffer le four à 180°C. Graisser des moules à muffins.
Dans un saladier, mélanger la farine, la poudre d'amandes ou de noisettes, la levure et le bicarbonate.
Couper le chocolat en petits morceaux et le faire fondre au bain-marie. 
Lorsqu'il est fondu, ajouter la compote de pommes, le sirop des cerises et l'huile. Verser dans le mélange sec et commencer à mélanger en incorporant le liquide (eau ou lait végétal).
Incorporer les cerises amarena et le vinaigre. 
Répartir la préparation dans les moules à muffins graissés et enfourner pour 20 minutes à 180°C. Vérifier la cuisson de la pointe d'un couteau : elle doit ressortir sèche. 
Laisser refroidir quelques minutes avant de démouler et mettre à refroidir complètement sur une grille de refroidissement. 
 Cuillere et saladier : Muffins au chocolat et cerises amarena (vegan)
Variante :  Remplacer les amandes en poudre par des noisettes en poudre, éventuellement préalablement légèrement torréfiées.

jeudi 22 avril 2021

Mini-cakes roquette et noix

Cuillère et saladier : Mini-cakes roquette et noix (vegan
Lorsque j'ai vu que Cléa avait proposé une recette de quiche à la roquette lundi dernier, je me suis dit que, décidément, les grands esprits se rencontraient ! En effet, en ce moment je suis à fond dans ma phase "roquette" et autres herbes. J'ai déjà préparé des blinis à la roquette, en suivant ma recette de blinis aux fanes, je fantasme déjà sur un pesto de roquette. Pourtant, pendant longtemps pour moi (jusqu’à cette année en fait), cuisiner la roquette ça se résumait à l’ajouter dans des salades, ou, dans les grands jours, en parsemer une pizza à sa sortie du four… j’avoue que je n’aurai jamais pensé l’incorporer dans une préparation, et encore moins la cuire. Mais en ces derniers temps, sans doute car j’ai été forcée de mettre un temps le hola sur toute forme de cru, j’ai commencé à me mettre à faire cuire tout ce qui me tombait sous la main, y compris les salades et autres pousses que je ne consommais jusqu’ici qu’en cru. Et c’est comme ça que m’est venue l’idée d’incorporer de la roquette dans les petits cakes salés que j’aime me préparer pour mes en-cas ou pour accompagner les repas rapides. Je me demande même pourquoi je n’y avais pas pensé plus tôt : après tout, je faisais déjà de la quiche au persil…
Cuillère et saladier : Mini-cakes roquette et noix (vegan 
L’association roquette-noix m’est venue assez naturellement. Pourtant, il faut savoir que les noix et moi, on a pas toujours été copines… Longtemps, je les ai laissé au bord de mon assiette (ou discrètement filé à ma sœur) lorsque j’en rencontrais dans les salades endive-noix ou mâche-betterave-noix qui mon père nous préparait. Mais comme quoi les goûts changent, car aujourd’hui, j’en ai une consommation quasi-quotidienne (et c’est tant mieux, vu que ce n’est pas avec ma consommation de poissons gras que je ferai le plein d’omega 3 sinon!). Il faut dire à ma décharge, que je pense que trop souvent, les noix qui arrivaient dans mon assiette étaient trop souvent légèrement rances, puisque nous n’avions pas, comme aujourd’hui, accès à des noix en coque, mais seulement à des cerneaux de noix. Or, les noix, une fois décortiquées, les noix rancissent particulièrement vite. C’est pourquoi je ne saura que trop vous conseiller que de vous équiper d’un casse-noix et de choisir des noix à casser vous-même. 
Cuillère et saladier : Mini-cakes roquette et noix (vegan
Alors je sais bien que la saison des noix est terminée depuis longtemps, et que la plupart des producteur.trice.s sont en rupture de stock (mes réserves personnelles approchent d’ailleurs dangereusement de l’épuisement), mais mieux vaut à mon sens dans ce cas remplacer les noix par une autre graines ou oléagineux. Les graines de tournesol, bien que beaucoup moins goûteuses, me semblent tout indiquées ici (en les torréfiant peut-être au préalable pour renforcer leur goût).
Cuillère et saladier : Mini-cakes roquette et noix (vegan
Pour 6 petits cakes :  
  • 125 g de farine de blé ou d'épeautre 
  • 75 g de farine de pois chiche 
  • 2 c. à s. de levure maltée 
  • 1 c. à c. de sel 
  • 1 c. à c. de levure chimique 
  • 1 pincée de bicarbonate de soude 
  • env. 200 g de roquette
  • env. 60 g de cerneaux de noix
  • 20 ml d'huile d'olive
  • 250 ml d'eau ou de lait végétal
  • 1 belle c. à s. de moutarde 
  • 1 c. à s. de vinaigre
Mini cakes roquette et noix (vegan)
Préchauffer le four à 180°C. 
Dans un saladier, mélanger les farines, la levure maltée, le sel, la levure chimique et le bicarbonate. 
Ajouter les cerneaux de noix (en réserver quelques uns pour décorer). 
Laver la roquette, l'égoutter. 
Mixer grossièrement la roquette avec le lait végétal (ou l'eau), l'huile et la moutarde. 
Verser le mélange dans les ingrédients secs et mélanger rapidement. Incorporer le vinaigre. 
Répartir la préparation dans de petits moules à cakes graissés, décorer des cerneaux de noix restants. 
Faire cuire à 180°C. une vingtaine de minutes : vérifier la cuisson de la pointe d'un couteau, elle doit ressortir sèche. 
Laisser refroidir quelques minutes dans les moules avant de démouler complètement. 

Variantes : A défaut de noix, les remplacer par des graines de tournesol. On peut aussi faire ces petits cakes avec une autre herbe aromatique, comme du persil par exemple.
  Cuillère et saladier : Mini-cakes roquette et noix (vegan

jeudi 15 avril 2021

Tarte printanière au pesto d'herbes, asperges et fraises

Cuillère et saladier : Tarte printanière au pesto d'herbes, asperges et fraises (vegan)
L'année passée, j'avais vu sur les réseaux sociaux la tarte de printemps façon jardin de Jennifer Hart-Smith, de Tookies Gambetta et j'étais tombée en amour dessus. Je l'avais malheureusement découverte trop tard pour assister au cours qui détaillait sa réalisation, et même un peu tard pour mettre en pratique, mais l'idée m'était restée dans la tête (et m'a obsédée tout l'hiver - non non, je ne suis pas du tout obsessionnelle de la nourriture !). Aussi, avec le retour des beaux jours, j'ai voulu tenter ma version. Comme toujours, on pourrait dire que c'est "librement inspiré de", car si j'ai gardé l'idée d'un fond de tarte recouvert d'un pesto d'herbe et décoré de beaux légumes primeurs, j'ai fait comme d'habitude un peu à ma sauce... 
 Cuillère et saladier : Tarte printanière au pesto d'herbes, asperges et fraises (vegan)
Je ne sais pas si je m'approche ou non de la version originale, mais je suis assez contente de la mienne : j'ai incorporé du yaourt au pesto pour le rendre bien crémeux, et le contraste avec les asperges croquantes est très sympa ! J'ai d'ailleurs, en bonne fan de légumes, ajouté une couche d'asperges "cachée" sous une première couche de pesto. Les fraises viennent apporter une petite touche sucrée bien sympa (je ne vous présente plus l'association asperges-fraises, maintes fois éprouvée), et les radis encore plus de croquant. Ensuite les petits pois, j'avoue, c'est plus pour la déco qu'autre chose (mais c'est important la déco aussi non ?). Bien sûr, n'hésitez pas à varier les herbes et les légumes : j'ai testé une version avec un peu d'oseille à la place des épinards et des asperges blanches, c'était aussi délicieux. Pour une version moins onéreuses (on va pas se mentir, les asperges, blanches ou vertes, c'est pas donné), on peut très bien remplacer les asperges par du brocoli juste blanchi. 
Alors certes, la réalisation prend un peu plus de temps que mes habituelles quiches de la semaine, mais le jeu en vaut la chandelle. C'est une tarte du dimanche quoi !
Cuillère et saladier : Tarte printanière au pesto d'herbes, asperges et fraises (vegan)
Pour 4 personnes : 
Pour la pâte : 
  • 100 g de farine de blé (ou d'épeautre)
  • 50 g de farine de pois chiche 
  • 2 c. à s. de flocons d'avoine
  • 1 belle pincée de sel
  • 3 c. à s. d'huile d'olive
  • env. 5 c. à s. d'eau froide
 Pour la garniture : 
  • 1 botte de radis avec de belles fanes
  • 1 bouquet de persil plat
  • 1 poignée de pousses d'épinards
  • 45 g de graines de tournesol
  • 1 pincée de sel
  • 2 belles c. à s. de bonne huile d'olive
  • 3 c. à s. de levure maltée
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 1 c. à c. de vinaigre (ou de jus de citron)
  • 100 g de yaourt
  • 1 petite botte d'asperges vertes
  • quelques fraises
  • quelques cosses de petits pois
Cuillère et saladier : Tarte printanière au pesto d'herbes, asperges et fraises (vegan)
Préparer la pâte : Dans un saladier, mélanger les farines, les flocons d'avoine et le sel. Ajouter l'huile d'olive et sabler à la main. Verser ensuite petit à petit l'eau, pour former une boule. Laisser reposer au moins 30 minutes. 
Faire cuire la pâte : Etaler la pâte sur le plan de travail et en foncer un moule à tarte graissé (de préférence à fond amovible, cela facilitera le démoulage). 
Piquer la pâte à la fourchette, la lester de billes de céramique, de petits cailloux ou de légumes secs et faire cuire environ 20 minutes à 180°C. La pâte doit être cuite. 
Préparer le pesto : Torréfier les graines de tournesol quelques minutes à sec dans une poêle. Réserver.
Equeuter les radis et prélever les fanes. Les laver soigneusement avec le persil équeuté et les pousses d'épinards. Bien les sécher.  
Réunir dans le bol du mixer toute la verdure, les graines de tournesol, la levure maltée, le sel et l'huile d'olive. Mixer par à-coup pour obtenir un pesto. 
Ajouter alors le yaourt, la moutarde et le vinaigre et mélanger à la cuillère pour obtenir une crème. 
Laver les radis, enlever les queues et le radicelle. 
Faire cuire les légumes : Ecosser les petits pois.
Couper le bout dur des asperges et les faire cuire 5-7 minutes à la vapeur avec les petits pois, jusqu'à ce qu'elles soient cuites mais encore croquantes. Réserver. 
Monter la tarte : Répartir environ un tiers de la crème au pesto sur le fond de tarte. Disposer dessus les asperges, en en réservant quelques unes pour la déco. Recouvrir du reste de crème au pesto, décorer avec les asperges, les fraises, les petits pois et quelques radis. 
 
Variantes : On peut varier les herbes utilisées pour faire le pesto, ne pas hésiter à utiliser des herbes sauvages comme du plantain, des jeunes pissenlits... De même, à défaut d'asperge, on peut remplacer ces dernières par du brocoli détaillé en petits morceaux.
Tarte printanière au pesto d'herbes, asperges et fraises (vegan)