mardi 17 septembre 2013

Mi gâteau mi pain anti gaspi (levain, okara, pêches)

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/09/mi-gateau-mi-pain-anti-gaspi-levain.html
Ceux qui me suivent sur Facebook le savent déjà, je me suis récemment lancée dans l'aventure du levain maison (bientôt un billet à ce sujet), en m'inspirant de la célèbre méthode de Makanai et de vos gentils conseils (merci Hélène!). Malheureusement, dans les premiers temps du moins, on doit faire face à une quantité assez importante de levain "fatigué" que l'on extrait avant chaque nouveau repas du levain. Pas question de jeter, d'où l'idée de départ de ce cake.
Comme parallèlement je me suis aussi mise à faire mes laits végétaux maison, se pose de ce fait la question du "recyclage" du résidu (okara) : là non plus, pas question de le jeter (d'ailleurs, si vous avez des suggestions, je suis partante). Ajoutez à cela quelques pêches un peu trop mûres et vous aurez le cocktail gagnant qui a inspiré la recette.


Pour 1 moule à manqué de 22 cm de diamètre :
  • 500 g de fruits (pêches, pommes, poires,...)
  • 60 g *+ 2 c. à s. de sucre complet
  • 120 g de levain fatigué
  • 60 g de purée d'amandes complète
  • 60 g d'okara d'avoine
  • 2 œufs
  • 10 cl de lait (végétal ou non)
  • 200 g de farine semi-complète
  • 1 c. à c. de levure chimique
* Certains l'ont trouvé peu sucré, mais pour moi il était parfait, n'hésitez pas à adapter la quantité de sucre à votre palais
Préparer la pâte : Mélanger le levain, l'okara, les 60 g de sucre complet. Délayer la purée d'amande dans le lait et l'ajouter à la préparation.
Séparer les blancs des jaunes d'œufs. Réserver les blancs, incorporer les jaunes à la préparation.
Verser la farine et la levure chimique en remuant jusqu'à obtenir une pâte homogène.
Battre les blancs en neige ferme. Incorporer vivement un tiers des blancs à la préparation précédente pour la détendre puis le reste plus délicatement.
Réserver.
Préparer les fruits : Peler les fruits et les couper en quartiers.
Préchauffer le four à 180°C.
Placer le moule à manqué directement sur le feu, ajouter les 2 c. à s. de sucre complet et un tout petit peu d'eau pour former un caramel. Lorsque ce dernier commence à bouillonner très fort et à sentir, ajouter les fruits. Laisser caraméliser quelques minutes.
Retirer du feu, verser la pâte à gâteau sur les fruits et enfourner pour environ 30 minutes. Vérifier la cuisson en plantant la lame d'un couteau dans le gâteau : elle doit ressortir propre.
Laisser le gâteau refroidir un peu dans son moule avant de le retourner sur le plat de service.
Déguster complètement froid.
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Pas question de jeter en effet !! Surtout pas l'okara malheureuse ;-) Il parfume si bien les muffins et gâteaux notamment ( j'ai des recettes sur mon blog à base d'okara aussi si tu le souhaites, une salade je crois et quelques douceurs ... faut que je regarde de plus près ;-) mais tu peux fouiner ! ) qu'il serait dommage de gaspiller ce beau produit naturel aux bienfaits nutritionnels très intéressants. Ton gâteau me plairait assurément ! Il a l'air divin ... plein de " chair " et des bons fruits encore de saison ... HUM !! A très vite. Des bisous gourmands **

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois plusieurs de mes recettes sur ce site > http://www.touteslesrecettes.fr/c/okara-amande.html
      Tu trouveras peut-être un peu d'inspiration ... ?
      A bientôt ma Belle **

      Supprimer
    2. J'avais déjà repéré la recette de salade d'aubergines, je vais me pencher sur les autres. Merci à toi, à bientôt!

      Supprimer
  2. C'est super de tout faire soi-même comme tu le fais! Comme je n'ai jamais fait mon propre levain, j'ai du mal à me figurer le goût de ton gâteau, mais il est très beau et alléchant! ça me donne envie de pousser aussi loin que toi le savoir de la boulange...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le savoir de la boulange...n'exagérons rien quand même, on apprend beaucoup sur le tas une fois qu'on a les quelques connaissances de base (du style l'eau chaude tue la levure, de même que le sel, le froid retarde la levée de la pâte....) et j'en ai eut quelques uns des pains ratés moi aussi!! J'espère en tout cas que tu te lancera car c'est une vraie satisfaction de faire son propre pain, et ça peut sauver la vie quand la boulangerie est fermée!

      Supprimer

Un avis, un retour fait toujours plaisir.
Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse. Dans tous les cas, j'essaie de répondre au plus vite à tous vos messages, alors n'hésitez pas à repasser...

Encore merci et à bientôt j'espère