jeudi 26 mai 2022

Soupe de courgette à l'oseille

Cuillère et saladier : Soupe de courgette à l'oseille vegan
ou peut-être soupe d'oseille à la courgette ? c'est selon... un peu comme cette histoire de verre à moitié vide ou à moitié plein... 
Je sais que l'oseille fait partie de ces aliments très typé et un peu clivant, qu'on aime ou qu'on déteste. Personnellement, j'en raffole. Je me rappelle encore lorsque j'ai découvert cette herbe : je devais avoir une dizaine d'années, et c'est une voisine qui en avait planté une petite touffe dans le jardin de notre maison de famille, pour nous remercier de la laisser y venir promener son chien aveugle à l'abri des dangers de la route lorsque nous étions absents...  Aujourd'hui, la touffe est toujours là, et elle a même plus que doublé de volume, pour notre plus grand bonheur ! La première fois que j'ai gouté de l'oseille, c'était donc cuisinée par ma grand-mère dans une toute bête soupe à l'oseille. Et c'est un peu devenu le rituel des vacances : qui dit séjour dans le Jura, dit soupe à l'oseille. Habituellement je m'en tiens à la recette classique, avec des pommes de terre, mais cette fois-ci, j'ai voulu tenter le coup avec les premières courgettes. En effet, je ne suis pas une grande fan des soupes à base de pommes de terre, je trouve que ces dernières donnent vite un côté visqueux (en raison de l'amidon), aussi, je cherche souvent à les remplacer. L'idée ici, c'est qu'il faut tout de même un légume qui donne un minimum de texture, mais dont le goût ne viendra pas prendre le pas sur la saveur acidulée de l'oseille. J'avais déjà tenté l'association oseille-patate douce, pas mal du tout, mais cette fois-ci j'avais envie de quelque chose de plus "pur" (la saveur sucrée de la patate douce venant tout de même pas mal transformer celle de l'oseille). La courgette joue donc ici le rôle d'une "base" un peu neutre, qui vient apporter la texture, et son goût très discret ne vient pas prendre le pas sur la saveur si particulière de l'oseille. Si les plus puristes préfèreront la déguster "nature", tout comme la version "traditionnelle", n'hésitez pas à la servir cette soupe surmontée d'un trait de crème liquide, dont la douceur viendra contraster le piquant de l'oseille.
Cuillère et saladier : Soupe de courgette à l'oseille vegan
Pour 4 personnes : 
  • 4 courgettes de taille moyenne
  • 1 beau bouquet d'oseille*
  • 1 c. à s. de purée d'amande blanche
  • sel
  • un peu de crème végétale pour servir (facultatif)
*N'hésitez pas à moduler cette quantité en fonction de votre appétence pour l'oseille : veillez toutefois à ne pas en mettre trop, l'oseille étant tout de même assez acide.
Cuillère et saladier : Soupe de courgette à l'oseille vegan
Rincer les courgettes, les couper en grosses rondelles et les placer dans une casserole. Recouvrir d'eau et saler. Couvrir, porter à ébullition, et laisser cuire une dizaine de minutes. 
Pendant ce temps, rincer soigneusement l'oseille et l'équeuter si nécessaire. 
Ajouter l'oseille dans la casserole et poursuivre la cuisson environ 5 minutes. 
Mixer les courgettes, l'oseille et la purée d'amande avec le liquide de cuisson. Ajuster au besoin la texture en rajoutant un peu d'eau. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire. 
Servir bien chaud, avec un trait de crème végétale si souhaité (au besoin, faire réchauffer la soupe à feu doux). 
Soupe de courgette à l'oseille


1 commentaire:

  1. Nous, on se régalait avec de la soupe d'oseille bien claire, avec seulement un peu de lait et des croûtons de pain... Les courgettes, c'est une bonne idée !
    Sylvie

    RépondreSupprimer

Un avis, un retour fait toujours plaisir.
Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse. Dans tous les cas, j'essaie de répondre au plus vite à tous vos messages, alors n'hésitez pas à repasser...

Encore merci et à bientôt j'espère