lundi 28 décembre 2015

Frites de patates douces parfum d'Orient (au four)

Autant les frites à la friteuse, je n'y vois que des inconvénients (c'est long à préparer, la maison entière sent le graillon, on met des heures à nettoyer la friteuse sans compter que sur le plan diététique, on fait mieux), autant les frites au four, je n'y vois que des avantages (c'est rapide, la maison embaume, on met trois minutes top chrono à laver la grille et en plus, on se fait plaisir sans se boucher les artères). Alors si en plus, on remplace les traditionnelles pommes de terre par des patates douces, je crois que je pourrais en manger toute la semaine. Rapide, facile et légère, c'est la recette parfaite pour ces lendemains de fêtes où l'on a envie de tout, sauf de cuisiner (surtout si on a un peu abusé des bonnes choses comme qui dirais). D'ailleurs, elle est aussi parfaite pour les soirs de flemme.
La saveur légèrement acide du sumac se marie parfaitement avec la sauce au citron et au yaourt, qui apporte une touche de fraicheur. Avouez que cela donne plus envie que les frites au ketchup non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 17 décembre 2015

Flammeküche vegan, en trois versions

Autant la Flammenküche traditionnelle ne m'a jamais tenté (faut dire que le combo crème fraiche et lardons, ça a jamais été trop mon truc), autant lorsque j'ai vu passer une variante végétalisée chez CheeryPepper, j'ai bien eu envie d'essayer.
Parce que ce n'est pas parce qu'on fait dans le vegan et le revisité qu'il ne faut pas coller à la tradition, j'ai été bien surprise, lors de mes recherches, de constater que la pâte de la véritable flammenküche alsacienne n'étais pas comme je le pensais, une pâte levée genre pâte à pizza, mais ne contenait aucune levure...
Je vous propose ici trois versions : une "classique", collant au plus près de la version originale, une forestière, aux champignons, version qui s'est développée ces dernières années et enfin une version "flamiche", avec des poireaux (ne me demandez pas pourquoi, dès que j'ai vu la recette, j'ai voulu essayer avec des poireaux). D'ailleurs, pour les allergiques aux oignons, dans cette dernière version, vous pouvez très bien zapper complètement ces derniers. Bon après, évitez peut-être de la présenter votre flammenküche ainsi revisitée à des Alsaciens, sous peine de passer pour un véritable hérétique !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 14 décembre 2015

Petits bonhommes de Noël marrons et Gaudes (sans gluten)

Habitant en Allemagne, je ne pouvais quand même décemment pas ne pas vous proposer une recette de petits biscuits de Noël. Je ne pense pas  vous l'apprendre, les "Plätzchen", ici, c´est une véritable institution... J'aurais pu donner dans le traditionnel et faire une recette de VanilleKipferl, de Zimsterne ou encore de Makronen, mais j'ai préféré faire mon originale avec ces petits bonhommes bien bronzés. La recette a été spécialement crée pour un séminaire de travail, en pensant à l´une des participantes qui mange sans gluten (une soirée Pläntzchen était prévue, et je peux m´imaginer combien il doit être frustrant d´avoir tout ces biscuits devant soi et de ne pas pouvoir en manger un seul! et puis, pour moi, c´était l´occasion d´approfondir mes expériences dans la cuisine sans gluten). J'ai pensé cette recette comme un  concentré de saveurs hivernales et réconfortantes : crème de marrons, farine de Gaudes et vanille et effectivement, trempés dans une bonne tisane de Noël, ils ont ce pouvoir de vous faire oublier le froid et les soucis...
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 8 décembre 2015

« Lasagnes » épinards-tomates séchées et mozzarella , sans gluten

Pourquoi ces guillemets entourant le terme de lasagne me demanderez-vous ? Tout simplement pour ne pas me faire lincher par les puristes du langage culinaire (et par les Italiens dans la salle). En effet, ici, point de pâte entre les couches de légumes. Si avant de partir en Allemagne j’étais dans une optique « je n’achète rien de nouveau, je débarrasse », comme je n’ai (toujours) pas vraiment de logement fixe, je suis aujourd’hui dans une phase « je fais avec ce que j’ai pour ne pas avoir trop de choses à transporter lors de mon prochain déménagement ». Or, si vous avez lu cet article, vous savez que les plaques de lasagnes sèches ne font pas partie de mon placard de survie… en revanche, la farine de pois chiche, si ! Et comme j’avais la flemme (et pas vraiment le temps et une pénurie de farine, sans compter le manque d’espace pour étaler, faire sécher, etc. etc.) pour me lancer dans la confection de pâtes maison, j’ai opté pour une solution plus rapide (de mon point de vue) : les lasagnes de crêpes. Donc bon, techniquement, on pourrait aussi appeler ça un gâteau de crêpes mais bon... Allez savoir pourquoi, le gâteau de crêpes, ça m’évoque plutôt un truc bien du terroir, avec renfort de crème, jambon et fromage type emmental. En revanche, les épinards, les tomates séchées et la mozzarella, ça fait pencher la balance vers l’Italie et les lasagnes non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 2 décembre 2015

Biscuits "diététiques" mandarine et éclats de cacao

Non pas que je sois vraiment une partisane des recettes (soi-disant) diététiques, mais je dois avouer que les biscuits de ce rayon font partie des rares biscuits industriels que j´apprécie. Peu sucrés er rassasiants, ils sont bien utiles pour dépanner lorsque, par le plus grand des hasards, je n´ai rien pour mon gouter et qu´aucune option "saine" n´est disponible à la ronde (c´est-à-dire une boulangerie qui vende autre chose que du pain blanc et des gateaux à la crème). Ils présentent cependant le double désavantage d´etre relativement cher pour des produits meme pas bio, et surtout d´etre légérement suremballés à mon gout! Mais cela ne m´empeche pas de les apprécier. Aussi, lorsque j´ai vu que la Super supérette s´était attaqué à la reproduction de ce monument, j´ai bien été tentée. Moi qui me demandais d´où venait leur petit gout si particulier, j´ai peu enfin elucider le mystère : tout simplement de la poudre de protéines de soja texturées! Et cela tombait d´ailleurs à pic, car je dois vous faire une confidence : moi, le protéines de soja texturées, je ne suis pas fan fan. On est d´accord, c´est nourrissant et ca dépanne, mais bon, il y a meilleur. Du coup,  cette recette m'a paru une bonne occasion pour liquider les protéines de soja texturées qui trainaient dans mon placard.

Rendez-vous sur Hellocoton !