dimanche 31 août 2014

Gâteau renversé aux mûres et lait de coco

Malgré toutes mes bonnes résolutions, j'ai récidivé, je me retrouve à nouveau à la tête d'un panier plein de mûres... à trois jours du départ!! Alors j'ai sorti mon arme ultime en cas de fruits trop mûrs/abimés/à consommer rapidement... j'ai nommé : le gâteau renversé! Et comme il fallait aussi vider le frigo, je me suis décidée pour une base au lait de coco, pour liquider le reste d'une boîte ouverte pour un curry de lentilles.
Une texture un peu spongieuse, plus proche finalement du pudding que du gâteau, mais très agréable avec la couche épaisse de mûres qui la surplombe.
Ce gâteau "fonds de placard" sur lequel je ne pariais pas trop a été au final très apprécié, dégusté avec un peu de yaourt, et j'ai même eut droit à un "quand tu le referas la prochaine fois...", signe incontestable d'approbation. Pour ma part, j'ai été un peu déçue car je dois dire que je m'attendais à un goût de coco un peu plus prononcé... or là, il faut vraiment bien le chercher! Peut-être est-ce du à la qualité de la noix de coco râpée que j'ai utilisée, qui doit être un peu éventée... En tout les cas, même si le lait de coco n'apporte pas un goût vraiment particulier, c'est lui qui, par sa richesse en graisse, fait toute la texture du gâteau. On doit pouvoir le remplacer par la même quantité de crème végétale (soja ou avoine), mais je n'ai pas pu tester, cette fois-ci, j'avais épuisé mes mûres!

Pour un beau gâteau (env. 6 personnes) :
Pour les fruits :
  • 500 g de mûres sauvages
  • 3 à 4 c. à s. de gelée de mûres (selon l'acidité des fruits)
Pour le gâteau :
  • 180 g de farine (complète ici)
  • 200 g de lait de coco
  • 3 c. à s. de gelée de pommes (ou autre sucrant liquide)
  • 1 pot (100 g) de yaourt de soja
  • 2 c. à c. de bicarbonate de soude + 1 c. à c. de jus de citron OU 2 c. à c. de levure chimique 
  • 2 grosses c. à s. de noix de coco râpée
Préparer la couche de mûres : Laver soigneusement les mûres, et éliminer toutes les impuretés (petites branches, feuilles,...). Les égoutter, si possible en les étalant.
Faire chauffer la gelée de mûres dans le fond d'un moule d'une vingtaine de centimètre de diamètre pour la liquéfier. Lorsqu'elle est chaude, verser les mûres et bien mélanger pour les imprenier de confiture. Tasser un peu, mais la couche doit être assez épaisse.
Préchauffer le four th 6-7 (200°C).
Préparer la pâte à gâteau : Dans un saladier, mélanger la farine complète et le bicarbonate de soude . A part, délayer la fécule dans 3 c. à s. de lait de coco froid.
Chauffer légèrement le reste du lait avec le sucrant, jusqu'à ce que ce dernier soit bien dissous.
Verser progressivement le lait de coco sucré dans le mélange sec en tournant continuellement pour éviter les grumeaux. Ajouter la fécule délayée puis le yaourt de soja et, au dernier moment, le jus de citron.
Verser délicatement la pâte sur les fruits et enfourner pour une quarantaine de minutes. Vérifier la cuisson de la pointe du couteau : elle doit ressortir sèche.
Laisser complètement refroidir dans le moule. Pour démouler, chauffer légèrement le fond du moule (à la flamme ou en le trempant dans un fond d'eau chaude) puis retourner d'un coup sec sur le plat de service.

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 29 août 2014

Tarte aux mûres citronnée

Un de mes grands plaisirs des vacances est de partir le nez au vent et le panier à la main, ramasser ces petites baies toutes noires et sauvages qui jaillissent aux bords des routes et des champs. Je suis capable de rester là des heures durant, et une fois lancée, impossible de m'arrêter. Je crois que je suis légèrement addict à la cueillette, c'est grave docteur? Mais que voulez-vous, celles-là, je ne vais pas les laisser là, elles me tendent les bras. Et celles-ci... J'ai beau me promettre que je n'en cueillerais qu'un petit fond, de quoi manger au petit déjeuner, je me laisse souvent (toujours) emporter par mon élan et revient le panier plein. Il faut dire que j'ai été mal habituée, car déjà toute petite, je partais avec ma grand-mère en "campagne" pour la récolte en vue des confitures. Et il fallait en ramasser des mûres, puisqu'il fallait assurer le ravitaillement en gelée de mûres de toute la famille! Mais aujourd'hui, nous ne sommes plus aussi nombreux, et mes placards sont encore plein des pots des années précédentes.

Du coup, il faut bien trouver des idées pour les accommoder ces fameuses mûres. Certes, j'aurais pu faire dans la tradition et les transformer en tarte rustique, mais cette fois-ci, j'avais envie de changer un peu et de profiter pleinement de la fraicheur de ces petites baies noires. D'où l'idée de simplement les déposer sur un lit de crème délicatement parfumée au citron et à l'amande. Les fruits s'enfoncent délicatement dans la crème fondante, qui vient seulement apporter un peu d'onctuosité et de douceur à ce dessert somme toute très basique.

Pour 6 personnes :
Pour la pâte :
  • 150 g de farine complète
  • 50 g de gaudes (farine de maïs grillé) 
  • 100 g de chair d'avocat (soit 1 avocat moyen)
  • 2 belles c. à s. de sirop d'agave
  • 3 à 4 c. à s. d'eau
Pour la garniture :
  • 1/3 l de lait d'amandes
  • 1 citron bio
  • 2 à 3 c. à s. de sirop d'agave
  • 1,5 c. à s. de fécule
  • 400 à 500 g de mûres sauvages
Préparer la pâte à tarte : Dans un saladier, mélanger la farine complète et la farine de gaudes. Mixer la chair de l'avocat avec le sirop d'agave. Verser la purée d'avocat dans le mélange de farine et mélanger du bout des doigts en ajoutant l'eau petit à petit, jusqu'à obtenir une pâte. Ne pas hésiter à mettre un peu plus d'eau que de coutume, pour obtenir une pâte bien élastique.
Etaler la pâte sur un plan de travail fariné et en chemiser un moule à tarte graissé. Recouvrir d'une feuille anti-adhésive, lester de haricots secs ou de petits cailloux et faire cuire la pâte à blanc une quinzaine de minutes à 180°C (th 6). La pâte doit rester un peu souple, elle durci et refroidissant.
Pendant ce temps, préparer la crème au citron : Délayer la fécule dans le lait d'amandes sucré avec le sirop d'agave. Faire épaissir la préparation sur feu doux, en remuant continuellement pour éviter qu'elle n'accroche.
Râper finement le zeste de citron et le presser.
Incorporer le jus et le zeste de citron dans la préparation précédente, et réserver au frais.
Préparer les mûres : Laver soigneusement les mûres et les trier pour éliminer des éventuels herbes ou branchages. Les égoutter et les déposer sur du papier absorbant (ou un vieux torchon).
Monter la tarte : Lorsque la crème est bien froide, l'étaler sur le fond de tarte refroidi. Laisser prendre quelques minutes au réfrigérateur avant de recouvrir avec les mûres.
Réserver au frais jusqu'au moment de servir.

Remarque : La crème est relativement peu sucrée, par conséquent, si les fruits sont un peu acides, vous pouvez saupoudrer le dessus de la tarte d'un peu de sucre en poudre.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 26 août 2014

Flan aux pêches et fleur d'oranger (IG bas)

Si pendant l'année j'essaie de réduire au maximum ma consommation d’œufs, rebutée par les conditions de production plutôt douteuses, même en bio, j'hésite beaucoup moins à en utiliser lorsque je suis dans ma maison de vacances, disposant de bons œufs frais de la ferme d'à-coté, où les poules circulent en toute liberté. A moi donc œufs au lait, soufflés, clafoutis et autres flans pour lesquels je n'ai jamais réussi à trouver une version végétale correcte (je dois ici avouer que toutes mes tentatives de flan végétal, quelle que soit la recette, se sont soldées par de cuisants échec).
Comme je venais de récolter un plein panier de petites pêches à utiliser rapidement, l'idée de ce petit dessert à mi-chemin entre le clafoutis, le flan et le gratin de fruit s'est imposé. En effet, si d'ordinaire, je déguste plutôt mes fruits crus nature, je ne suis pas contre les apprêter un peu pour un dessert, un goûter ou même un petit déjeuner un peu plus gourmand.
Pour 6 personnes :
  • 500 g ou plus de belles pêches
  • 25 cl de lait d'amandes
  • 2-3 c. à s. de sirop d'agave
  • 2 c. à s. de son d'avoine
  • 3 petits œufs
  • 2 c. à s. d'eau de fleur d'oranger
Préparer les pêches : Eplucher les pêches et les couper en grosses lamelles. En tapisser le fond d'un plat à gratin en couche plus ou moins épaisse selon votre goût.
Préchauffer le four th 6 (180°C).
Préparer l'appareil à flan : Mixer finement (au moulin à café) le son d'avoine jusqu'à obtenir une poudre fine comme une farine.
Placer cette farine dans une terrine, ajouter les oeufs entiers un par un, en mélangeant entre chaque pour éviter les grumeaux. Verser petit à petit le lait d'amandes, en continuant de fouetter, puis le sirop d'agave et l'eau de fleur d'oranger.
Verser l'appareil à flan sur les fruits et enfourner pour une trentaine de minutes. Laisser refroidir complètement avant de servir.


Cette recette participe au concours Desserts fruités, organisé par O délices, si elle vous a plu, n 'hésitez à aller voter pour elle! Merci

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 21 août 2014

Gâteau au yaourt au thé et flocons d'avoine

C'est lorsque que je me retrouve à devoir cuisiner en vacances que je mesure à quel point ma façon de cuisiner a évolué ces derniers temps. Même si les rayons bio et produits exotiques se sont bien développés dans les supermarchés, et que j'arrive à trouver sans (trop) de difficulté du quinoa, du lait et de la crème de soja et même du sirop d'agave, certains de mes produits chouchou restent définitivement inconnus au bataillon : ne pensez même pas mettre la main sur de la purée d'amandes ou du tofu... Alors j'ai beau essayer de prévoir et apporter un petit stock de produits (chaque année plus nombreux) de Paris, il faut quand même faire avec les moyens du bords lorsque le premier magasin bio est à plus de 50 km... D'où la recette que je vous présente aujourd'hui : spécial bio pour les nuls, avec des ingrédients basiques que l'on trouve dans (presque) tous les supermarchés. Vous remarquerez que pour une fois, j'ai utilisé des œufs, car j'ai la chance d'avoir en face de ma maison de campagne un CAT qui vend les œufs de leurs poules élevées en plein air et en toute liberté... Ça a quand même du bon la campagne, par certains côtés!


Pour un gâteau :
  • 1 yaourt
  • 1 pot de sucre
  • 2 c. à c. de thé noir parfumé (style thé russe)
  • 2 pots de farine semi-complète
  • 1 pot de flocons d'avoine
  • 1/2 pot d'huile
  • 1 c. à c. de poudre à lever
  • 2 petits œufs
Préchauffer le four th 6 (180°C).
Dans un bol, mélanger le yaourt avec l'huile et les jaunes d’œufs. Réserver les blancs.
Dans un grand saladier, mélanger la farine, le sucre, le thé, les flocons d'avoine et la poudre à lever.
Incorporer les ingrédients liquides et bien mélanger.
Battre les blancs d’œufs en neige ferme et ajouter à la pâte.
Graisser un petit moule, y verser la pâte, saupoudrer de flocons d'avoine et enfourner pour 30 à 40 minutes. Vérifier la cuisson en plantant la lame d'un couteau au centre du gâteau : elle doit ressortir sèche.
Laisser totalement refroidir avant de déguster.


Rendez-vous sur Hellocoton !